Bretagne

Brest : Le chinois Weidong Cloud Education majoritaire dans Brest Business School

Par Jean-Marc Le Droff & Isabelle Jaffré, le 27 septembre 2016

L’école de commerce de Brest (Brest Business School) s’apprête à faire rentrer des partenaires chinois dans son capital, à hauteur de 70%. Le groupe Weidong déjà présent en France après avoir pris le contrôle de Demos (spécialisé dans la formation continue), apporte ainsi 7 millions d'euros pour soutenir le plan de développement de l'école brestoise.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En phase de reconstruction après l’aventure ratée de France Business School, l’école de commerce de Brest (Brest Business School) s’apprête à faire rentrer le groupe chinois Weidong, de façon majoritaire, dans son capital. La CCI régionale de Bretagne a quant a elle voté mardi matin sa sortie d'ESC-Force Ouest, l'association qui chapeaute l'école brestoise . « La CCIR n'y était rentrée que très récemment », rappelle Frank Bellion, président de la CCIM. Les deux chambre s’étaient en effet associées à parts égales, mi-2015, afin de permettre un redémarrage autonome de l’école de management. Face aux difficultés pour recruter de nouveaux étudiants, Brest Business School avait donc besoin de nouveaux partenaires financiers. 




Déjà un pied en France après le rachat de Démos

Et c'est un partenaire de poids qui arrive à la rescousse. Basé à Qingdao, - la ville jumelle de Brest qui abrite également le siège de
Synutra, son compatriote qui inaugure aujourd'hui son usine à Carhaix -, Weidong s'est tout d'abord spécialisé dans l'immobilier et le tourisme, avant de se diversifier en 2012 dans l'éducation, notamment digitale avec Weidong Cloud Education qui compte près de  cinq millions d'utilisateurs. Après avoir racheté en début d'année le français Démos, - spécialiste de la formation continue -, à l’issue d’une offre publique d’achat simplifiée, le groupe chinois est entré en négociations exclusives pour un partenariat avec ESC Force Ouest afin d'entrer au capital de Brest Bujsiness School à hauteur de 70%, la CCIM Brest en conservant quant à elle 30%. 




Un plan de relance de 10,7 millions d'euros pour tripler les effectifs à moyen terme

Ce mardi soir, la CCI métropolitaine de Brest s'est prononcée pour l'entrée de ce partenaire de poids dans l'association. Pour relancer l'école, le projet de développement prévoit ainsi un budget de 10,7 M€ de fonds propres sur quatre ans, dont 7 millions apportés par Weidong et 3,7 par la CCIM Brest. Objectif à moyen terme : multiplier par trois le nombre d'étudiants (ils sont actuellement 500 entre Brest et Vannes), et créer un troisième campus à Paris, où Weibong est déjà présent à travers Démos. 



Nouveaux campus à Paris et Qingdao
« C'est un modèle de partenariat renforcé, avec l'objectif de créer une école bi-culturelle à dimension mondiale avec, à moyen terme, la volonté de créer un campus à Qingdao pour qu'elle soit aussi une passerelle entre la France et la Chine », détaille Mériadec Le Mouillour, le directeur de la CCIM Brest. « BBS continuera à répondre au modèle français de grande école et à entretenir son lien fort avec l'économie régionale et nationale, tout en amplifiant encore plus son ouverture à l'international», conclut Frank Bellion. La date de clôture de l'opération devrait intervenir dans les toutes prochaines semaines.






Lire aussi :


Bretagne. Les Chinois investissent par millions

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition