Brest

Tourisme

Brest : 12 escales de paquebots prévues en 2015

Par I.J., le 23 avril 2015

La saison des paquebots débutera à Brest le 1er mai. 11 escales sont prévues dans la rade et une dans l’Aber Wrach. En 2015, environ 10.000 passagers sont attendus à Brest et dans ses alentours.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Avec 12 escales prévues à Brest pour un potentiel de passagers total de 10.844, l’année 2015 enregistre une baisse par rapport à 2014 (14 escales ; 18.078 passagers). « Mais cela n’a pas forcément d’impact négatif sur les retombées économiques. Les bateaux que nous accueillons en 2015 sont plus petits mais aussi plus luxueux. Il y a donc plus de chance que leurs passagers descendent à Brest ou fassent des excursions dans le Finistère par rapport à ceux des très grands bateaux » , estime Brigitte Corre, élu de la CCI de Brest en charge du Tourisme.

Pour 2014, ces retombées économiques ont été estimées à 1,63 M€.  « Il faut encore que nous progressions pour l'accueil de ses visiteurs dans Brest. Plusieurs pistes sont évoquées, comme des promotions dans des magasins », ajoute Armel Gourvil, vice-président de Brest Métropole en charge du tourisme.

Une escale à l'Aber Wrach

La majorité des passagers (54 %) sont Allemands. Les Anglais représentent 30%. Le reste sont des Européens et des Américains. Brest est devenue une escale habituelle pour de nombreuses compagnies. « L’Allemand Aïda revient depuis deux ans par exemple. Pour 2015, nous sommes très heureux d’avoir un navire de la compagnie Crystal Cruises. Nous avions des contacts depuis plusieurs années », indique Brigitte Corre.

Enfin, pour la première fois, un paquebot, le MS Bremen de Happag Lloyds (184 passagers, 11m de long), fera escale, non pas à Brest mais au port de l’Aber Wrach. « Cette compagnie recherche des ports plus intimistes. C’est un essai, on espère qu’il sera concluant. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition