Industrie

Bas-Rhin : Lohr expérimente un essieu électrique sur les bus

Par la rédaction, le 18 octobre 2016

L'entreprise basée à Hangenbieten (Bas-Rhin) expérimente sur des bus strasbourgeois un essieux électrique. Baptisé Boreal, il doit permettre une réduction de la pollution atmosphérique et des gaz à effet de serre.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Le fabriquant de système de transport bas-rhinois Lohr Industrie a présenté, lundi, son système Boreal : Bus Operated Range with Electric Axle Lohr. Cet essieu électrique est équipé de deux moteurs-roues installés en première monte ou en rétrofit sur un bus à énergie thermique (diesel ou gaz). Avec cette technologie, assure l’entreprise dans un communiqué, le groupe qui emploie 1800 collaborateurs espère « faciliter le passage à l’électrique pour les exploitants de réseau de transport public et les constructeurs. Pour les citoyens, les collectivités et les opérateurs, cette solution doit permettre une réduction de 25% de la pollution atmosphérique et des gaz à effet de serre, une diminution de la pollution sonore, des économies de coûts significatives dans les investissements et une baisse des charges de carburant et de la maintenance. » 




Le système expérimenté à Strasbourg




C’est dans le cadre d’une collaboration industrielle avec la Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS) et Solaris que Lohr a développé et construit Boreal. Le système est d’ailleurs actuellement testé sur un bus hybride de 18 mètres de la ligne 15. Précisément, entre les stations Lingolsheim Alouettes et Robertsau Boecklin. « Durant cette expérimentation, la CTS assurera l’exploitation de ce prototype hybride GNV-électrique en conditions réelles de service commercial, et jouera parallèlement un rôle technique en recueillant toutes les données utiles à l’évaluation de l’efficacité de cette solution », fait savoir Jean-Philippe LALLY, directeur général de la CTS. 




80% du chiffre d’affaires à l’export



La technologie Boreal s’installe relativement simplement sur le matériel existant. « Elle s’intègre en plug & play pour tous les bus simples ou articulés, hybrides ou électriques. On peut envisager l’hybridation d’un bus de 18 mètres articulé, ou électrifier intégralement un bus de 12 mètres, note l’entreprise. D’autres applications pour des camions de livraison urbaine et des transports de voiture sont envisageables. »



Depuis plus de 50 ans, le groupe familial Lohr, conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de transports de biens et de personnes. Lohr possède, aujourd'hui, sept usines, implantées sur trois continents. En 2015, l’entreprise a réalisé 200 millions d’euros de chiffre d’affaires. Dont 80% du chiffre d’affaires réalisé à l’export.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture