Aubagne : Partenariat confirmé entre le Crédit Agricole et le Paci

Par la rédaction, le 02 mars 2016

Une nouvelle convention de partenariat va lier pour 2016, le Crédit Agricole Alpes Provence à la plateforme Initiative Pays d’Aubagne La Ciotat (Paci).
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Afin de soutenir les projets de créations et reprises d’entreprise qui émergent sur le territoire d’Aubagne La Ciotat, Le Crédit Agricole et le Paci interviennent conjointement. Le partenariat qui lie, depuis de nombreuses années, les deux structures prend forme dès l’émergence du projet de création ou reprise d’entreprise, au travers de l’orientation par les chargés professionnels des agences Crédit Agricole du territoire vers les services du Paci. Ces derniers accompagnent les porteurs de projet vers la formalisation du business plan, mettant en exergue la viabilité économique et financière du projet. C’est à ce stade que le projet est réorienté vers les services de la banque pour une instruction des demandes de financements. En parallèle, le Paci étudie les demandes de prêt d’honneur au travers de son comité d’agrément. Puis après décaissement des financements bancaires et PACI, le projet est mis en oeuvre toujours avec le soutien des partenaires.

Le fonds de prêt d’honneur du Paci est constitué de financements publics (Conseil Régional, Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, ville de La Ciotat, ville de Gémenos) de financements parapublics (CDC) et de financements privés (réseaux bancaires partenaires du Paci).

Avec un budget de plus de 1,3 million d’euros en 2015, le Paci a attribué 186 prêts d’honneur à taux 0 % pour soutenir 97 créations d’entreprise, 44 reprises et 7 développements. Au total, plus de 350 emplois ont été créés ou maintenus par ces 148 entreprises. Les financements bancaires associés aux prêts d’honneur ont constitué une enveloppe de près de 8 millions d’euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition