Agroalimentaire : Terrena annonce la construction d’un nouvel abattoir en Loire-Atlantique

Par A.D, le 27 septembre 2016

Six mois après la reprise du breton Doux, le numéro 2 français de la volaille présente un nouveau plan d'investissement de 150 millions d'euros sur trois ans. Il prévoit notamment la construction d’un nouvel abattoir à Ancenis, à 40 kilomètres de Nantes en Loire-Atlantique.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Terrena va construire un nouvel abattoir sur ses terres, à Ancenis en Loire-Atlantique. Le premier exportateur de volaille française à l’international se restructure. Six mois après le rachat de Doux, qui l’avait propulsé numéro 2 national, Terrena se réorganise pour devenir « un champion de la volaille »,comme l’affirmait Maxime Vandoni, directeur général du groupe ancenien, au moment du rachat de Doux.


150 millions d’euros investis sur trois ans
Pour acter la restructuration, Terrena a choisi un nouveau nom pour son pôle volaille : Galliance. Pour en faire un acteur solide, la coopérative engage un plan d’investissement qui va conduire à doubler l’engagement historique pour atteindre l’équivalent de 50 millions d’euros par an, pendant trois ans. Ce plan comprend notamment la construction d’un nouvel abattoir à Ancenis mais aussi un effort important de recherche et développement pour faire évoluer l’offre à l’export. La coopérative vend déjà depuis plusieurs mois ses poulets congelés au Moyen Orient.

Renforcement de Père Dodu

Le plan intègre aussi un renforcement de la présence de la marque Père Dodu en grande distribution. Terrena était devenu ,avec le rachat de Doux, le leader francais des produits élaborés

Ce plan ne fait que renforcer la stratégie initiée, il y a plusieurs mois, par la coopérative. Elle avait déjà investi 80 millions d’euros pour Gastronome, filiale volaille de Terrena.

Galliance commercialise 420 000 tonnes de volailles et réalise un chiffre d'affaire annuel de 1,3 milliards d’euros. Il travaille avec plus de 1 400 éleveurs principalement dans l’ouest de la France et emploie 600 salariés sur 16 sites.
En tout, Terrena emploie 14 000 salariés et compte 22 000 adhérents. Le groupe coopératif réalise 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.