Mayenne

Fusion-acquisition

Témoignage Actual : "Nous n'avons pas remis en cause les valorisations"

Par Olivia Bassi, le 20 mai 2021

Engagé dans une stratégie de croissance de long terme, le groupe lavallois a maintenu le cap en 2020. Actual Leader Group a procédé à deux closings en juillet sans avoir remis en cause les valorisations des entreprises.

Samuel Tual, président d'Actual Leader Group.
Samuel Tual, président d'Actual Leader Group. — Photo : Sylvain Malmouche

Pour disposer d'une taille pertinente sur chacun de ses métiers (intérim, formation, recrutement, insertion professionnelle et portage salarial), Actual mixe depuis une dizaine d'années croissance organique et croissance externe. Avec le rapprochement en 2018 du groupe francilien Leader, Actual emprunte une troisième voie, la création d'un groupe en commun maintenant l'autonomie de chaque organisation. Sous la bannière Actual Leader Group, leur union a donné naissance au septième acteur sur le marché du travail et de l'emploi (1 900 salariés, 1,150 milliard d'euros de CA).

Actual maintient sa stratégie de croissance externe

"Juste avant la crise sanitaire, nous avions constaté que la croissance économique, en corrélation directe avec notre activité, s'était ralentie depuis 2018. Cette opération, sans intégration, nous a permis de créer de la valeur et de mieux résister grâce à la diversité de nos activités en France et à l'étranger. Et ce, sans recherche d'économie d'échelle ou de synergie à court terme, se félicite Samuel Tual, président du groupe. Nous avons mutualisé en revanche toutes les innovations en lien avec la transformation des métiers". Et pour accompagner la mutation des pratiques RH, la digitalisation et le renforcement des expertises métiers, le groupe a maintenu en 2020 sa stratégie de croissance externe. "Ce n'est pas pendant la crise qu'il faut changer de cap", affirme le président du groupe mayennais.

Valider la capacité de rebond

Actual Leader Group a donc mené à bien deux closing en juillet en prenant 75% du cabinet de recrutement lyonnais CCLD (80 salariés, 9 millions d'euros de CA), spécialiste des métiers commerciaux et 40% du toulousain Bizness (70 salariés, 12 millions d'euros de CA), spécialiste d'outils digitaux innovants pour la formation. Ces opérations se sont déroulées sans remettre en cause les valorisations des entreprises. "Une entreprise solide avant la crise le sera après, indique Samuel Tual. Elles conservent leur potentiel de croissance. Proposer un prix dégradé, c'est risquer de remettre en cause la cession". Le groupe a cependant négocié les échéances de paiement, le temps de valider leur potentiel économique et leur capacité de rebond. Entre les deux confinements, l'activité est repartie de plus belle pour les deux sociétés, selon le président d'Actual Leader Group. Elles sont revenues à leur plus haut d'activité enregistré en 2019. CCLD affiche 11 millions d'euros de chiffre d'affaires au 31 décembre 2020. Quant à Bizness, tranquillisé par l'arrivée de son nouvel actionnaire, il a pu se concentrer sur ses innovations et enregistré une croissance à deux chiffres sur ses activités digitales. Actual Leader Group imagine se renforcer à l'avenir sur d'autres verticales métier notamment en dupliquant le modèle de CCLD à de nouveaux secteurs d'activité.

Samuel Tual, président d'Actual Leader Group.
Samuel Tual, président d'Actual Leader Group. — Photo : Sylvain Malmouche

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail