Brest

e-commerce

Une plateforme e-commerce à disposition des commerçants et artisans de Brest métropole

Par Isabelle Jaffré, le 17 novembre 2020

Brest métropole a conclu un contrat d’un an avec la plateforme d’e-commerce « Ma ville Mon shopping » afin d’encourager les commerces locaux à passer le pas du numérique. L’initiative s’accompagne d’une campagne de communication auprès des consommateurs brestois.

La campagne "Achetons Local" soit permettre de faire connaître la plateforme d'e-commerce des boutiques brestoises.
La campagne "Achetons Local" soit permettre de faire connaître la plateforme d'e-commerce des boutiques brestoises. — Photo : © Brest Métropole

Afin d’accompagner les commerçants, artisans et producteurs du territoire pendant la période de confinement et au-delà, Brest métropole a conclu un contrat d’un an avec la plateforme d’e-commerce « Ma ville mon shopping », filiale de La Poste. La collectivité invite, à partir d’aujourd’hui, les commerçants, artisans et producteurs des huit communes à s’inscrire sur cette plateforme afin de mettre leur boutique en ligne. « C’est gratuit pour eux pendant la période de confinement, il n’y a pas de commission. Et à la sortie, elle sera réduite de moitié », explique Karelle Hermenier, adjointe à la ville de Brest en charge du commerce. « L’idée est de leur donner une visibilité plus grande via le nombre. Car même si certaines boutiques ont déjà mis en place des solutions pour vendre en ligne, d’autres n’ont pas les moyens techniques. »

Des étudiants pour aider à la mise en ligne

Sur le site Ma ville mon shopping ainsi que sur une page dédiée de la collectivité, les commerçants ont la possibilité de proposer la commande avec retrait en magasin, la livraison par la Poste ou par eux-mêmes. Pour aider les professionnels peu à l’aise avec les outils numériques, des étudiants vont être recrutés pour les accompagner dans la création de leur page et la mise en ligne de leurs produits. « C’est une occasion de tester cette solution sur du plus long terme », estime Michel Gourtay, vice-président de Brest métropole en charge de l’économie. Toutes les structures marchandes appartenant au territoire de Brest métropole qui ont un numéro de Siret peuvent s’y inscrire.

« Acheter local ! »

Un courrier va être envoyé aux commerçants pour expliquer la démarche. Parallèlement, pour la faire connaître aux consommateurs, un plan de communication démarrera le 20 novembre sur les réseaux sociaux, par de l’affichage public et dans les médias. « En tant qu’élu, nous lançons un appel à nos concitoyens. Nous leur demandons de retarder leurs achats et de favoriser les achats locaux, dans un acte de politique au sens de vie de la Cité. Achetons local, c'est vital ! », insiste Michel Gourtay.

L’opération globale représente un budget de 210 000 euros pour la métropole, soutenue, notamment par la Région Bretagne, mais aussi par la CCI métropolitaine Bretagne ouest (CCIMBO). « Dans cette période difficile pour les chefs d’entreprise, la CCIMBO encourage tous les commerçants à saisir les opportunités qui leur sont offertes », souligne Évelyne Lucas, président de la délégation brestoise de la CCI.

La campagne "Achetons Local" soit permettre de faire connaître la plateforme d'e-commerce des boutiques brestoises.
La campagne "Achetons Local" soit permettre de faire connaître la plateforme d'e-commerce des boutiques brestoises. — Photo : © Brest Métropole

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail