Accompagnement

Un sous-préfet à la relance pour les bassins de Morlaix et de Lannion-Trégor

Par Jean-Marc Le Droff, le 14 janvier 2021

Depuis le 7 janvier, Philippe Scalzotto a pris ses fonctions de sous-préfet à la relance pour les Pays de Morlaix, dans le Finistère, et Lannion-Trégor en Côtes-d'Armor. Un interlocuteur privilégié pour aider les entreprises du territoire à s'emparer des appels d'offres du plan de relance du gouvernement. 

Philippe Mahé, préfet du Finistère, et Yannick Scalzotto, sous-préfet à la relance
Philippe Mahé, préfet du Finistère (à gauche), peut compter sur Yannick Scalzotto, nouveau sous-préfet à la relance, pour épauler les entreprises des Pays de Morlaix et Lannion-Trégor dans le cadre du plan de relance du gouvernement. — Photo : © Jean-Marc Le Droff

C’est une « innovation administrative », se félicite Philippe Mahé, le préfet du Finistère, soulignant le caractère inédit de l’arrivée d’un sous-préfet à cheval sur deux départements. Depuis le 7 janvier, Yannick Scalzotto est en effet le nouveau sous-préfet à la relance pour les Pays de Morlaix (Finistère) et de Lannion-Trégor (Côtes-d'Armor).

Une initiative qui fait sens : « ces deux bassins d’emploi font face à des problématiques similaires. Mon rôle va être d’animer le plan de relance du gouvernement et de donner une impulsion supplémentaire afin que les entreprises du territoire s’en emparent. Le fait d’avoir accès aux services de l’État qui vont instruire les dossiers me permet d’assurer un suivi de ces derniers, mais aussi de lever certains blocages », explique celui qui se présente comme un « facilitateur et un simplificateur » et connaît bien les sphères de l’administration et du monde privé.

De l'aide pour répondre aux appels d’offres

Après avoir débuté sa carrière dans le privé en tant que directeur du cinéma de Poitiers du groupe CGR puis responsable du pôle Attraction du Futuroscope pour le compte de Veolia, Yannick Scalzotto est passé par la CCI de Poitou-Charentes, le Conseil régional des Pays de la Loire, le Conseil général du Gard et la préfecture d’Ajaccio. Depuis 2014, il était DRH Adjoint au Conseil départemental du Val-de-Marne.

Hop!, Nokia, Sermeta… Les dossiers ne manquent pas sur le bureau du nouvel arrivé. « Mon objectif est d’aller sur le terrain en m’appuyant sur les sous-préfets d’arrondissement, les chambres consulaires et les réseaux économiques », décrit Yannick Scalzotto, qui invite les chefs d’entreprise à le contacter afin d'étudier leurs projets d’investissements et voir s’ils peuvent rentrer dans le cadre des appels d’offres du plan de relance.

Le préfet toujours à la manœuvre

Toujours dans le cadre du plan de relance du gouvernement, le préfet du Finistère Philippe Mahé a par ailleurs réuni les services de l’État et la Banque des territoires pour évoquer les dispositifs à mettre en œuvre dans le Finistère dans le cadre des programmes « Petites villes de demain » et « Action cœur de ville », qui visent notamment à financer les investissements d’une trentaine de communes finistériennes. Objectif : « assurer la cohérence des financements et des interventions ».

Philippe Mahé, préfet du Finistère, et Yannick Scalzotto, sous-préfet à la relance
Philippe Mahé, préfet du Finistère (à gauche), peut compter sur Yannick Scalzotto, nouveau sous-préfet à la relance, pour épauler les entreprises des Pays de Morlaix et Lannion-Trégor dans le cadre du plan de relance du gouvernement. — Photo : © Jean-Marc Le Droff

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail