Bretagne

Agroalimentaire

Triskalia approuve la fusion avec d'Aucy

Par Pierre Gicquel, le 22 juin 2018

Le groupe coopératif Triskalia (4 800 salariés, 1,9 Md€ de CA) s'est réuni ce vendredi 22 juin en assemblée générale extraordinaire à Saint-Brieuc. Sans surprise, la fusion avec d'Aucy a été approuvée. Reste à attendre le consentement de l'autre partie, qui se réunira le 6 juillet.

Le siège de Triskalia à Landerneau (Finistère).
Le siège de Triskalia à Landerneau (Finistère). — Photo : Triskalia

À l'occasion de son assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue à Saint-Brieuc le 22 juin, le groupe coopératif agroalimentaire Triskalia a voté en faveur du projet de rapprochement d’Aucy-Triskalia, annoncé fin 2017.  Ensemble, les deux coopératives bretonnes emploient plus de 9 000 salariés et pèsent plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Elles donneront naissance à un géant de l'agroalimentaire et ambitionnent de grandir encore, le cap des 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires étant visé en 2025.

Conjoncture complexe

S'il est acté du côté de Triskalia, le rapprochement est encore soumis au feu vert  de l'assemblée générale du groupe d'Aucy, qui se tient le 6 juillet. Le rapprochement devra également obtenir l'aval de l’autorité de la concurrence.

Ce mariage se déroule dans une conjoncture qui est loin d'être des plus simples. Triskalia a certes annoncé, via un communiqué, un chiffre d'affaires en légère hausse de 3 %, à 1,9 Md € pour l'exercice 2017, et un résultat stable de 10 M€. Mais le groupe fait état « d'une conjoncture agricole de 2017-2018 qui reste complexe, malmenée par des marchés volatils. Les prix ne couvrant toujours pas les coûts de production ».

60 M€ d'investissements en 2018

Pour contrer ces effets, Triskalia maintient une stratégie de « soutien de ses adhérents par des appuis financiers ». Le groupe a ainsi soumis au vote une redistribution du résultat de 2,2 M€, et 19 M€ ont été reversés aux 16 000 agriculteurs adhérents Triskalia, sous forme de primes, compléments de prix, ristournes et intérêts aux parts.
Concernant le plan d'investissements 2018, « le plus important des cinq dernières années », celui-ci s'élève à 60 M€ mais il n'a pas été détaillé. L'an passé, de gros projets ont été financés, avec l'inauguration fin décembre de la nouvelle unité de lait infantile Laïta à Créhen (80 M€ investis, 80 emplois créés) mais aussi avec les 10 M€ investis à Gelagri, pour l’amélioration des lignes de transformations de légumes. Triskalia a aussi accéléré le développement de sa branche distribution, avec le rachat de la Jardinerie de Vihiers (49), de sept jardineries en Vendée et l’ouverture de deux animaleries Terranimo à Lorient et Vannes. Le groupe a aussi déployé son réseau Magasin Vert-Point Vert, avec l’inauguration de sites à Pleudaniel (22) et à Carhaix (29). En 2018, plusieurs magasins ouvriront leurs portes, notamment un Magasin Vert à Brest (29) et un Cultivert-Point Vert à Guingamp (22).

Le siège de Triskalia à Landerneau (Finistère).
Le siège de Triskalia à Landerneau (Finistère). — Photo : Triskalia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.