Finistère

Services

Sparfel offensif sur le terrain des sols sportifs

Par Jean-Marc Le Droff, le 04 avril 2018

Luminothérapie, injection de fibres… Le groupe Sparfel mise sur des concepts innovants pour se développer sur le terrain des sols sportifs. — Photo : Sparfel

Cinquante ans après sa création, le groupe Sparfel, implanté à Ploudaniel et spécialisé dans l’aménagement d’espaces publics et privés, affiche une belle santé avec un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2017. Et si la partie aménagement paysager, travaux publics, voiries et réseaux divers représente 50% de l’activité (avec les entités Sparfel Bretagne-Pays de la Loire et Sparfel Normandie-Ile-de-France), c’est désormais les sols sportifs et les équipements pour clubs de haut niveau qui portent le reste du chiffre d’affaires. Un créneau sur lequel le groupe, désormais piloté par les quatre fils de Jean-Claude Sparfel, le fondateur, s’est positionné il y a sept ans en créant l’entité Global Stadium Development, et en mettant l’accent sur l’innovation.

Luminothérapie et fibres pour les pelouses

Après avoir lancé son procédé de luminothérapie pour entretenir les pelouses, - notamment appliqué à celle du stade du Roudourou à Guingamp -, Sparfel vient en effet de signer une convention d’exclusivité nationale de quatre ans pour utiliser le procédé «SIS Grass», lequel permet d’injecter des fibres synthétiques dans le substrat sableux des terrains de football. Résultat : des terrains hybrides plus résistants, déjà mis en place au stade de la Rabine à Vannes l’été dernier, mais aussi plus récemment, au stade d’Ornano à Caen.

En avant Guingamp : un contrat à 3 millions d’euros

Jean-Hervé Sparfel, P-dg du groupe Sparfel - Photo : Jean-Marc Le Droff - Le Journal des entreprises

Nous faisons du sol sportif depuis plus de 40 ans et ce créneau occupe 50% de nos effectifs (120 salariés, NDLR). Ce nouveau procédé va nous permettre de développer cette activité », confie Jean-Hervé Sparfel, le PDG du groupe. « Brest, Vannes, Guingamp, Caen… Nous sommes fiers d’accompagner des clubs professionnels, mais aussi la Fédération Française de Football ou encore la Coupe d’Afrique des Nations l’année dernière  au Gabon et que nous espérons continuer à accompagner en 2019 au Cameroun », se félicite le dirigeant, dont le groupe rivalise désormais avec de grands groupes nationaux. Dernier gros coup en date : la livraison, en juillet prochain, de trois terrains hybrides pour le centre d’entraînement professionnel de Guingamp. Un contrat à trois millions d’euros qui comprend l’entretien des surfaces sportives du club pour quatre ans

Recrutements, nouveau site et croissance externe

En parallèle, Sparfel poursuit son développement sur la partie aménagements paysagers et privés que ce soit pour les collectivités, les industriels ou les particuliers. C’est notamment lui qui a décroché le marché de l’aménagement paysager du polder de Brest : un chantier à 3 millions d’euros. Pour poursuivre son développement, Sparfel investit, comme dans son nouveau site logistique qui ouvrira en fin d’année à Plerneuf, dans les Côtes-d’Armor, où il emploie déjà une douzaine de salariés. « Nous sommes par ailleurs en phase de recrutement pour une dizaine de postes en Bretagne et en Normandie, et sommes également à l’affût d’opportunités de croissance externe », conclut Jean-Hervé Sparfel.

Luminothérapie, injection de fibres… Le groupe Sparfel mise sur des concepts innovants pour se développer sur le terrain des sols sportifs. — Photo : Sparfel