Brest

BTP

Soft va investir 2 millions d'euros pour un nouveau siège

Par Isabelle Jaffré, le 08 février 2021

Le contractant général en bâtiment Soft continue de grandir. Il va construire le futur bâtiment de Sodise à Briec et va lui-même investir 2 millions d’euros pour un nouveau siège à Brest.

Fabrice Boudinet, dirigeant de Soft, va investir dans un nouveau siège, zone de l'Hermitage à Brest.
Fabrice Boudinet, dirigeant de Soft, va investir dans un nouveau siège, zone de l’Hermitage à Brest. — Photo : Soft

On n’arrête plus Soft. Le contractant général en bâtiment créé en 2011 à Brest emploie aujourd’hui 14 salariés et connaît une croissance soutenue depuis 2018 notamment, passant de 12 millions d’euros cette année-là à 21,5 millions d’euros en 2020. "Nous devrions réaliser 28 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021. Pour 2022, nous avons déjà une visibilité sur 50 % de notre chiffre d’affaires et nous avons quatre projets en cours de promotion immobilière", se projette Fabrice Boudinet, le dirigeant fondateur.

Soft, pour Société d’Organisation Financière et Technique, est l’un des premiers contractants généraux à être arrivés dans le Finistère. Depuis, le modèle a été adopté. Le contractant général va plus loin que le maître d’œuvre. Son rôle est d’assurer la conduite des travaux de A à Z : il choisit les sous-traitants, gère les délais, réalise l’investissement, etc. " Dans la maîtrise d’œuvre, il y a une obligation de moyens ; un contractant général a une obligation de résultat ", résume le chef d’entreprise.

2 millions d’euros pour un nouveau siège

" L’autre signe positif pour l’entreprise est le nombre de dossiers qui augmentent ", ajoute Fabrice Boudinet. Soft travaille actuellement sur une trentaine de dossiers allant de chantiers de quelques dizaines de milliers d’euros à celui de plusieurs millions. Parmi les plus gros contrats récemment remportés, le futur siège de Sodise à Briec (13,5 M€ d’investissement). Un bâtiment de 16 000 m² à livrer au second semestre 2022.

Auparavant, l’entreprise aura déjà réalisé le nouveau bâtiment d’Orange et Naval Energis zone de l’Hermitage à Brest. Surtout, elle prévoit d’investir 2 millions d’euros pour construire son prochain siège. Déjà trop à l’étroit dans ses locaux de 350 m² proche de Brest Open Campus. " Nous allons construire un bâtiment de 1 000 m² zone de l’Hermitage et garder 600 m² pour nous. Le reste sera loué ", explique Fabrice Boudinet, qui compte lancer un concours d’architecte pour cette vitrine. " J’aimerais mélanger les matières, imagine le chef d’entreprise. Et ce sera un bâtiment HQE (haute qualité environnementale). "

Maintenance, nettoyage et base vie

Soft réalise la majorité de ses bâtiments dans le Finistère, même si l’entreprise s’aventure aussi plus loin. " Nous suivons nos clients ", indique le dirigeant. Coëtmieux (Côtes d'Armor), Cholet, Nantes, Paris… grâce à Arzel, Literie Valentin ou encore Naval Energies. " Pour nos chantiers, nous utilisons un maximum d’entreprises locales. Nos sous-traitants sont des partenaires ", insiste le patron, qui veut se tourner vers davantage de services et de qualités pour ses clients. " Nous avons ouvert un service maintenance des bâtiments. Je réfléchis aussi au nettoyage des chantiers qui est un enjeu important ", cite-t-il.

Autre problème dans la ligne de mire de Fabrice Boudinet : les bases de vie. " Sur le chantier Sodise, nous allons en faire une digne de ce nom avec un endroit ou se restaurer. Depuis le début de la crise, certains ouvriers sont obligés de manger dans leurs véhicules, ce n’est pas possible ! ", s’agace-t-il.

Fabrice Boudinet, dirigeant de Soft, va investir dans un nouveau siège, zone de l'Hermitage à Brest.
Fabrice Boudinet, dirigeant de Soft, va investir dans un nouveau siège, zone de l’Hermitage à Brest. — Photo : Soft

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail