Industrie

Sermeta : Jo Le Mer reprend le contrôle

Par I.J., le 09 mai 2014

Échangeurs thermiques Exit le fonds d'investissement Carlyle. La famille Le Mer est entrée en négociations exclusives pour redevenir l'actionnaire majoritaire de Sermeta (ex-Giannoni France) à Morlaix. Un retour aux sources.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le capital de Sermeta, leader mondial des fabricants d'échangeurs thermiques gaz à condensation en inox, redevient 100 % Breton. Créée en 1993 à Morlaix par Jo Le Mer, l'entreprise (600 salariés ; 186 M€ de CA) était détenue à 65 % par le fonds d'investissement américain Carlyle depuis juillet 2010. Le fonds vient d'annoncer être entré en discussion exclusive avec la famille Le Mer. Cette dernière reprend la majorité du capital avec l'aide de Bpifrance et Arkéa Capital Partenaire (filiale du Crédit Mutuel Arkéa). Le Crédit Agricole, via sa filiale Crédit Agricole CIB et le soutien de la Caisse Régionale de Crédit Agricole du Finistère, doit également amener le financement complémentaire. La signature est prévue pour début juin. Les termes financiers n'ont pas été divulgués. L'objectif de l'opération est clair : « assurer la poursuite des innovations et le développement de l'entreprise sur ses sites bretons. Je souhaite aujourd'hui accroître ma participation pour devenir le principal actionnaire du groupe Sermeta », a expliqué Joseph Le Mer.




L'innovation comme moteur

En mai 2010, Carlyle Europe Partners avait pris la majorité (65 %) du capital Giannoni France (ex-Sermeta) valorisée à 490 millions d'euros en juillet 2010, à l'occasion du départ en retraite de l'associé italien de Joseph Le Mer, Rocco Giannoni (50 %). En 2013, le P-dg avait annoncé que l'entreprise reprenait son nom de Sermeta. L'entreprise avait alors affiché ses ambitions : « Pour répondre aux attentes du marché, on veut passer de 1,6 million d'échangeurs produits par an à 2,3 millions », expliquait le patron morlaisien. 50 millions d'euros ont déjà été investis pour agrandir l'usine de Lannion et financer le dixième agrandissement du site de Morlaix : 7.000 m² supplémentaires à l'aéropôle pour pouvoir accroître sa production à la mesure de ses ambitions. 200 embauches sont prévues d'ici 2015. Même en pleine crise, Giannoni France avait réalisé +6,8 % de croissance en 2011. Dès 1993, c'est l'innovation qui primait dans la société qui travaille toujours majoritairement à l'export. Ses produits sont reconnus mondialement (Europe, États-Unis, Asie). « Ils permettent de diminuer les émissions de polluants dans l'atmosphère de plus de 30 % et de réduire le coût énergétique pour l'utilisateur final », explique le dirigeant. 50 personnes travaillent dans le service R & D.

Désormais, Sermeta entend bien poursuivre sur cette lancée, en s'appuyant cette fois sur des banques bretonnes et l'aide de Bpifrance.

Sermeta



(Morlaix)


P-dg : Joseph Le Mer 600 salariés 186 millions d'euros de chiffre d'affaires 02 98 62 34 34


www.sermeta.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail