Finistère

Réseaux économiques

REEF 2020 : la reprise réussie de l’événementiel en Finistère

Par Isabelle Jaffré, le 25 septembre 2020

Les Rencontres d’été de l’économie finistérienne (REEF) 2020, reportées de juillet au 24 septembre, se sont tenues avec 400 personnes masquées à l’Avel Vor de Plougastel-Daoulas. Un tour de force en termes d’organisation pour ce premier événement business d’une telle ampleur dans le Finistère depuis mars et le début de l'épidémie de coronavirus.

L'équipe d'organisation des Rencontres d'été de l'économie finistérienne, le 24 septembre 2020, à l'Avel Vor de Plougastel-Daoulas.
L'équipe d'organisation des Rencontres d'été de l'économie finistérienne, le 24 septembre 2020, à l'Avel Vor de Plougastel-Daoulas. — Photo : © Isabelle Jaffré

C’était le premier événement économique de taille en Finistère depuis le 15 mars. REEF (pour Rencontres d’été de l’économie finistérienne) 2020, dont Le Journal des Entreprises était partenaire, a réuni le 24 septembre 400 dirigeants et acteurs du territoire dans le respect des règles sanitaires. La salle de l’Avel Vor, à Plougastel-Daoulas, était pleine comme elle est l’est d’habitude pour ce rendez-vous annuel organisé par l’Union des Entreprises du Finistère (UE29) avec l’Interclub. Seuls indices de la particularité de cette édition 2020, les masques portés par l’audience et les flacons de gel hydroalcoolique disséminés un peu partout.

« C’est une belle réussite », souffle Stéphane Bidamant, le président de l’UE 29, à la fin de la soirée. Car le pari était osé : faire se déplacer 400 personnes dans une salle pour parler relance et avenir alors que la pandémie de coronavirus sévit toujours. « Nous voulions à tout prix maintenir l’événement, en le décalant, pour envoyer un signal fort sur le dynamisme des entreprises », explique Christine Lozachmeur, membre du bureau de l’UE 29. Une soirée en éclaireur qui va permettre un retour d’expérience sur l’organisation.

« Il n’était pas question de mettre les gens en danger, poursuit-elle. Un protocole sanitaire a été soumis à la préfecture. Nous avons montré que nous pouvions nous adapter en faisant quelques sacrifices : pas de cocktail, une jauge moins importante, etc. Les sponsors nous ont suivis. Et les dirigeants sont au rendez-vous et jouent le jeu : nous n’avons pas eu à faire de rappel à l’ordre sur le port de masque par exemple. » Car malgré la jauge pleine, pas question de manquer au protocole sanitaire, le préfet du Finistère étant présent dans la salle.

« Besoin de se retrouver »

Sur scène aussi, il a fallu s’adapter : distance physique et nettoyage systématique. L’UE 29 avait choisi de faire un retour d’expérience de confinement et déconfinement avec un commerçant quimpérois ayant été contraint de fermer, l'entreprise du Morbihan Caliéco qui a accueilli des enfants de ses salariés, mais surtout le CHRU de Brest, avec notamment Erwan L’Her, chef de la réanimation et dirigeant de la société bresto-canadienne Oxy’nov. Également sur scène, l’entrepreneur Philippe Bloch, l’ancienne ministre du Travail Muriel Pénicaud, Maurice Bourrigaud de Banque Populaire Grand Ouest, ou encore Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, qui a notamment évoqué les trois dossiers brûlants du moment : les difficultés de Brittany Ferries, le départ annoncés de Hop ! de Morlaix et les suppressions de postes de Nokia à Lannion.

« C’est une belle reconnaissance de voir l’osmose entre les dirigeants et le monde politique pour élaborer une stratégie bretonne pour relancer l’économie, souligne Stéphane Bidamant. Il y a une envie de tous de mettre cela en œuvre. La soirée a aussi démontré que nous avions besoin de nous voir, de nous retrouver. 400 personnes, il fallait oser le faire. On l’a fait ! »

L'équipe d'organisation des Rencontres d'été de l'économie finistérienne, le 24 septembre 2020, à l'Avel Vor de Plougastel-Daoulas.
L'équipe d'organisation des Rencontres d'été de l'économie finistérienne, le 24 septembre 2020, à l'Avel Vor de Plougastel-Daoulas. — Photo : © Isabelle Jaffré

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail