Réseaux

Pôle Mer Bretagne Atlantique : cap sur 2022 avec une nouvelle présidente

Par Isabelle Jaffré, le 05 avril 2019

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique tenait son assemblée générale à Brest le 4 avril. L'occasion de faire le point sur l'année 2018 mais surtout de détailler sa feuille de route pour les quatre prochaines années avec, à sa tête, une nouvelle présidente.

Le PMBA a tenu son assemblée générale 2019 à Brest.
Le PMBA a tenu son assemblée générale 2019 à Brest. — Photo : © Isabelle Jaffré - Le Journal des entreprises

Le pôle de compétitivité Pôle Mer Bretagne Atlantique (PMBA), récemment reconduit pour quatre ans avec son pôle jumeau le Pôle Mer Méditerranée, met désormais le cap sur 2022. Avec 350 adhérents dont plus de la moitié sont des PME, le PMBA, qui couvre les régions Bretagne et Pays de La Loire, a labellisé 344 projets innovants représentant un montant de budget global de près de 919 millions d’euros, dont 25 projets pour la seule année 2018. Il est impliqué dans 8 projets européens sur des thématiques variées comme : océan profond, Sécurité maritime, Énergies marines renouvelables, Applications satellitaires, Développement portuaire, plateformes offshore multimodales, alimentation aquacole, banque de données biologiques.

Dans le cadre de la feuille de route 2019-2022, le PMBA a ajusté ses priorités pour prendre en compte l’évolution des marchés. La transformation numérique et la transition écologique sont, par exemple, des enjeux transverses à la filière.

Pour faire face à ces nouveaux défis, le pôle a élu une nouvelle présidente : Marie-Josée Vairon. La directrice des établissements de Thales à Brest succède à Dominique Sennedot, directeur du Campus des Industries Navales, ancien directeur du site brestois de Naval Group et président depuis 2013. Ce dernier reste au conseil d’administration.

Le PMBA a tenu son assemblée générale 2019 à Brest.
Le PMBA a tenu son assemblée générale 2019 à Brest. — Photo : © Isabelle Jaffré - Le Journal des entreprises