Finistère

Naval

Piriou reprend le chantier naval roumain ATG

Par Isabelle Jaffré, le 13 décembre 2021

Repris fin 2019 par l’équipe dirigeante, le groupe naval de Concarneau Piriou affiche de fortes ambitions pour 2025 en voulant doubler son volume d’activité. Pour y parvenir, le groupe mise sur des croissances externes comme celle qu’il vient de réaliser en rachetant le chantier naval roumain ATG.

Le site de Piriou ATG Romania emploie 300 salariés.
Le site de Piriou ATG Romania emploie 300 salariés. — Photo : Piriou

Le chantier naval concarnois Piriou (250 M€ de CA en 2021) vient de réaliser une croissance externe avec le rachat d’ATG (300 salariés) située à Giurgiu, à 60 km au sud de Bucarest en Roumanie. Implanté au sein de la zone franche de Giurgiu, sur la rive roumaine du Danube, en face de la Bulgarie, Piriou ATG Romania dispose par ailleurs d’une concession au port de Constantza, sur la mer Noire. Le chantier de construction est situé sur un terrain de 15 ha, doté de 30 000 m² d'ateliers. Le chantier dispose également d’un linéaire de quai d’armement de 250 mètres environ.

Augmenter les capacités industrielles

À l’origine exclusivement orienté vers la construction de bateaux pour la navigation commerciale fluviale, ce chantier s’est progressivement diversifié vers la construction de coques et de navires pour les secteurs du transport de marchandises en haute mer, de la servitude portuaire et de la pêche. "Ce chantier, avec lequel nous avons eu l’occasion de travailler en sous-traitance ces dernières années, jouit d’une excellente réputation à l’échelle régionale et européenne. Nous allons donc nous appuyer sur l’équipe de direction, que nous avons déjà renforcée, pour poursuivre le développement du site qui possède un formidable potentiel", explique Vincent Faujour, le président du groupe Piriou.

Piriou ATG Romania est installé à Giurgiu, au bord du Danube.
Piriou ATG Romania est installé à Giurgiu, au bord du Danube. - Photo : DR

L’acquisition d’ATG permet au breton de renforcer ses capacités industrielles alors que ses chantiers en Bretagne sont déjà bien chargés. Piriou veut doubler son activité d’ici 2025. "Nous avions l’usage, en cas de surcharge, de sous-traiter certaines coques en Europe de l’Est dans des chantiers tiers ; nous allons dorénavant pouvoir proposer à nos clients, civils et militaires, français comme étrangers, des navires 100 % Piriou armés et livrés à Concarneau et à prix compétitif. Cette nouvelle offre est tout à fait complémentaire à notre offre de construction au Vietnam", ajoute Vincent Faujour.

D’autres rachats en vue

Avec la reprise d’ATG, l’effectif du groupe Piriou passe à 1 300 salariés, dont 550 en France.

L’industriel est désormais implanté en Asie (Vietnam), en Afrique (Nigéria, Algérie, Maroc, Sénégal), dans l’Océan Indien (La Réunion) et en Europe (France métropolitaine, Roumanie). Et le groupe n’entend pas arrêter là son développement international : d’autres projets d’implantation et de développement, en France comme à l’étranger, sont en cours.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition