Industrie

Pâtisseries Gourmandes : Un quatre-quarts tranché

Par Julien Uguet, le 08 mars 2013

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Les puristes y verront un sacrilège quand la plupart salueront une nouvelle fois l'audace d'une entreprise dont la volonté constante d'innover lui a permis de s'imposer comme l'une des références du marché de la pâtisserie traditionnelle. En effet, avec le lancement, début avril, du premier quatre-quarts tranché Ker Cadélac, Pâtisseries Gourmandes à Loudéac entend prouver à ses concurrents (Saint-Michel, Whaou) qu'elle conserve le temps d'avance qui lui permet aujourd'hui d'afficher une hausse de ses parts de marché de 13 % par an, là où la filière dans son ensemble peine à atteindre 1 %. « Contrairement aux délais normaux de conception, autour de 18 mois, il nous a fallu près de 30 mois pour sortir ce nouveau produit que nous avons souhaité en rupture avec les codes du marché, confirme Mickaël Le Jossec, président depuis 2003 de cette filiale du groupe Roullier basé à Saint-Malo. Si la recette du quatre-quarts reste la même, l'emballage, la présentation, le merchandising, tout évolue. » 3 % du CA en R & D Objectif pour l'entreprise qui compte quatre sites de production à Loudéac (22), Carhaix (29), Tourc'h (29) et Saint-Tugdual (56) : refaire le coup des "Moelleux", l'un des fleurons de l'entreprise qui a su s'imposer comme un incontournable des rayons brioches et autres madeleines en quelques années. « Depuis 2008, toute l'entreprise, de la production au service commercial, est tournée vers l'objectif constant de proposer des nouveautés dans le rayon. C'est à cela que l'on reconnaît un leader, une place que Ker Cadélac entend bien revendiquer dans les années à venir. Même si la concurrence est rude, et les marchés tendus, nous sommes sur la bonne voie. » Pâtisseries Gourmandes investit en moyenne 3 % de son chiffre d'affaires annuel en recherche et développement (110 millions d'euros en 2012). Côté animation, la filiale du groupe Rouillier s'appuie désormais sur une véritable force de vente terrain qui n'existait quasiment pas il y a cinq ans. « C'est 25 collaborateurs qui sillonnent tous les jours l'ensemble des hypermarchés et supermarchés de France, un circuit qui concentre 80 % des 40.000 tonnes écoulées. Tout cela à un coût mais ce type d'investissement est nécessaire pour être bien référencés et assurer des mises en avant commerciales de qualité. » Contact : 02 96 66 17 17.

  • [LINNOVATION][LEPRODUIT]LE PRODUIT
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail