Finistère

Distribution

Papilli amorce un virage écologique et responsable

Par Isabelle Jaffré, le 07 juillet 2021

Le repreneur du distributeur de produits bucco-dentaire Papilli, installé à Bénodet, dans le sud Finistère, veut moderniser la TPE et la rendre plus responsable et écologique.

Nadine Loussaut de l’Esat de l’Odet et Fabrice Rozuel, dirigeant de Papilli ont travaillé ensemble pour donner une partie du stock de la TPE au lieu de la jeter.
Nadine Loussaut de l’Esat de l’Odet et Fabrice Rozuel, dirigeant de Papilli ont travaillé ensemble pour donner une partie du stock de la TPE au lieu de la jeter. — Photo : Isabelle Jaffré

Repreneur de Papilli, Fabrice Rozuel, ambitionne de transformer la petite société de produits d’hygiène bucco-dentaire. Créée en 1978 dans le sud Finistère, Papilli est un spécialiste des brosses interdentaires, que le fondateur Pierre Le Goff a importé des pays nordiques pour les distribuer aux pharmaciens. Atteint de parodontite, il a cherché un produit adapté et trouvé ces brosses interdentaires, déjà connues en Europe du Nord mais encore peu utilisées en France. Malgré l’intérêt que le produit a alors connu, l’entreprise est restée une TPE.

Don d’un stock à des associations

C’est en 2020 que, Fabrice Rozuel, ancien de chez Krampouz, Seb ou encore Bonduelle, a repris, seul, l’entreprise de trois salariés et l’a installée à Bénodet. Son objectif est de maintenant de la développer (chiffre d’affaires non communiqué). Pour cela, il a décidé de remettre à plat la stratégie de Papilli. Exit par exemple le stock important de trousses contenant brosses à dents, gobelets et brossettes. "Il était vieillissant, je ne souhaitais pas le commercialiser", explique le repreneur. Pour éviter le gaspillage, Fabrice Rozuel a décidé de donner ces équipements à des associations.

L'Esat de Quimper conditionne les produits de Papilli depuis plus de 20 ans.
L'Esat de Quimper conditionne les produits de Papilli depuis plus de 20 ans. - Photo : Isabelle Jaffré

Avec l’aide de l’Esat de l’Odet à Quimper, qui réalise le conditionnement des produits pour Papilli depuis plus de 20 ans, le dirigeant a ainsi fourni 8 000 trousses équipées au Secours Populaire de Brest. "Ils vont pouvoir les répartir dans leurs centres finistériens pour des actions de pédagogie sur l’hygiène bucco-dentaire", se réjouit Nadine Loussaut, assistante commerciale de l’Esat. Aujourd’hui, il reste des trousses – seules – que Papilli et l’Esat de l’Odet espèrent donner à des écoles. "Nous avons eu quelques contacts déjà avec des écoles à Plozévet et Loctudy", indiquent Fabrice Rozuel et Nadine Loussaut.

Trois axes de développement

Le nouveau dirigeant de Papilli a décidé de poursuivre le partenariat de l’entreprise avec l’Esat de l’Odet. "J’y retrouve tout ce dont j’ai besoin, comme la flexibilité, l’efficacité, la proximité…", indique le dirigeant, qui souhaite ancrer son développement dans une démarche de responsabilité sociétale.

Pour consolider sa TPE et la développer, Fabrice Rozuel a choisi trois axes. Il a d’abord modernisé le site internet, notamment pour permettre aux pharmaciens mais aussi aux dentistes de commander directement. Un canal qui complétera celui des grossistes. Il mise, en deuxième lieu, sur le marché des enfants avec des produits adaptés dès la naissance avec des brosses à dents ou lingettes. "Souvent, les jeunes parents oublient l’hygiène dentaire des petits avant 6 ans, alors qu’il existe des produits adaptés pour soulager les poussées dentaires et nettoyer les premières dents", note-t-il. Pour ce marché, il va travailler sur les réseaux sociaux. Enfin, Papilli va aussi distribuer des produits dédiés aux personnes dépendantes et à certains handicaps (cale-bouche, brosse à dents spécifiques, etc.). "Là aussi, ce sont des publics où l’hygiène bucco-dentaire est parfois négligée alors qu’il existe des solutions", rappelle Fabrice Rozuel.

Côté environnement, le patron se fournit peu en Asie (Inde), privilégiant l’Europe du Nord et la Suisse, certains produits venant obligatoirement des États-Unis. Fabrice Rozuel travaille aussi sur l’ensemble de sa gamme (300 produits) pour proposer le moins de plastique possible. "La tige de nos brossettes est en inox. Nous allons passer aux brosses à dents en bois. L’idée est d’avoir une gamme écologique", conclut-il.

Nadine Loussaut de l’Esat de l’Odet et Fabrice Rozuel, dirigeant de Papilli ont travaillé ensemble pour donner une partie du stock de la TPE au lieu de la jeter.
Nadine Loussaut de l’Esat de l’Odet et Fabrice Rozuel, dirigeant de Papilli ont travaillé ensemble pour donner une partie du stock de la TPE au lieu de la jeter. — Photo : Isabelle Jaffré

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail