Finistère

Agroalimentaire

Numérique : Triskalia affiche ses ambitions

Par Jean-Marc Le Droff, le 12 février 2018

Capteurs connectés dans les élevages, drones pour traiter les cultures, omnicanal pour les magasins, big data pour la traçabilité ou la commercialisation… le groupe coopératif agricole breton Triskalia, également partenaire de l'incubateur Village by CA, affiche ses ambitions en matière de transition numérique pour ses différentes activités.

Yann Morin, directeur organisation et systèmes d'information du groupe Triskalia (à gauche), aux côtés de l'équipe d'Agriload, basée en Ariège et spécialisée dans le traitement de précision des cultures par drones, avec laquelle Triskalia travaille depuis deux ans. — Photo : Jean-Marc Le Droff - Le Journal des entreprises

Quelques semaines après avoir investi un million d’euros dans l’incubateur West Web Valley afin de détecter et accompagner des start-up de l’"agriculture tech" (Agtech), le groupe coopératif agricole breton Triskalia a franchi un nouveau cap en organisant une journée intitulée “Triskalia 4.0”, le 12 février, à Brest, sur le thème de la transition numérique. Aux Capucins, à Brest, il a ainsi réuni une centaine de ses cadres venus de toute la Bretagne, des experts pour des conférences et tables rondes ainsi qu'une quinzaine de partenaires et de prestataires venus faire la démonstration de leurs différentes technologies.

Drones, sondes connectées et robots

Parmi elles, deux bretonnes : Copeeks, basée à Lannion et qui développe des boîtiers connectés pour monitorer les productions animales et végétales, et See-d, spécialisée dans le big-data et l'intelligence artificielle à Vannes. « Triskalia est déjà fortement engagé dans la transition numérique, que ce soit en interne avec la digitalisation des outils de travail ou encore la dématérialisation des factures, mais aussi en externe avec des solutions numériques agricoles comme l'utilisation de drones, de sondes connectées, de robots, ou encore la digitalisation de nos magasins », souligne Dominique Blanchard, directeur technique en charge de l'innovation.

Une journée similaire pour les agriculteurs en juin

« Le numérique peut nous aider dans bon nombre de défis que nous avons à relever : les robots pour les questions phytosanitaires, l'imagerie pour l'agriculture de précision, les capteurs pour le bien-être animal, etc... L’objectif de cette journée était d’inviter nos salariés à s’immerger dans les technologies innovantes afin de réfléchir aux opportunités pour leur activité, et de repérer les usages qui ont besoin d’être accompagnés pour bien incuber les différents projets », raconte le dirigeant.

En juin, une journée du même type, baptisée "Planète Positive 2018" et destinée aux agriculteurs adhérents de la coopérative, sera consacrée aux innovations agroécologiques et donnera une large place au numérique. 

Yann Morin, directeur organisation et systèmes d'information du groupe Triskalia (à gauche), aux côtés de l'équipe d'Agriload, basée en Ariège et spécialisée dans le traitement de précision des cultures par drones, avec laquelle Triskalia travaille depuis deux ans. — Photo : Jean-Marc Le Droff - Le Journal des entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture