Finistère

Industrie

L'outilleur Magsi s'agrandit et recrute via son académie

Par Isabelle Jaffré, le 21 mai 2021

En pleine croissance, la PME Magsi, filiale du groupe finistérien Prevision qui fabrique des outils pour l'agriculture et le BTP, agrandit ses locaux et son usine. Elle a aussi créé sa propre académie pour mieux recruter.

Boris Person, directeur général de Magsi, a choisi de lancer une académie pour recruter.
Boris Person, directeur général de Magsi, a choisi de lancer une académie pour recruter. — Photo : Isabelle Jaffré

Entreprise du groupe Prevision créée en 1997 à Sizun (Finistère), la PME Magsi (120 salariés) est une entreprise en plein développement. "Il y a seulement quatre ans, nous réalisions 9,6 millions de chiffre d’affaires, contre 15,6 millions d’euros aujourd’hui", indique son directeur général, Boris Person.

Agrandissements des bureaux et des usines

Le fabricant d'outils et accessoires (godets, fourches, bennes, etc.) pour la manutention agricole (65 % de l’activité) mais aussi pour les travaux publics et les espaces verts (35 %) a connu un coup d’arrêt en mars 2020 au début de la pandémie. "Nous avons fermé une dizaine de jours avant de nous organiser pour reprendre à 100 % en un mois", se souvient le dirigeant. Depuis, l’usine tourne à plein régime. "Avec le plan de relance notamment, nous avons énormément de travail ! Mais le second effet est aussi que le prix des matières premières s’envole", souligne-t-il.

Magsi possède trois usines à Sizun et prévoit de s’agrandir en 2022.
Magsi possède trois usines à Sizun et prévoit de s’agrandir en 2022. - Photo : Magsi

Pour faire face à la recrudescence de commandes, Magsi va s’agrandir. L’entreprise s’étale déjà sur trois usines de 12 000 m². En octobre 2021, les équipes commerciales et administratives vont prendre possession d’une extension de leurs locaux dans l'une des trois usines. Un investissement de 900 000 euros, qui en appelle d’autres. "Nous allons aussi agrandir les usines. C’est prévu pour octobre 2022. Plusieurs scénarios sont possibles donc rien n’est chiffré pour l’instant", indique Boris Person.

Une "Magsi Académie" pour recruter

Autre problématique posé par la croissance de l’entreprise : le recrutement. "Nous avons fait appel à Pôle Emploi et nous utilisons le vivier des agences d’intérim. Une fois que ces solutions sont épuisées, cela devient compliqué, souffle le dirigeant. Nous faisons également appel à des contrats d’apprentissage, d’alternance, mais c’est du long terme. Or, nous avons besoin de gens très vite."

D’où l’idée de créer sa propre académie, avec le concours de Pôle Emploi : la Magsi Académie. La première promotion a accueilli sept personnes pour des postes de soudeurs sur un cycle d’apprentissage de trois mois. "Les profils sont très différents : des personnes qui sortent d’école, des reconversions, etc.", décrit Boris Person.

Le budget de l’opération, qui a demandé de la communication en radio et sur les réseaux sociaux notamment, est de 10 000 euros. Surtout, il va demander du temps. Les salariés de Magsi seront les formateurs : un bon moyen d’évaluer le potentiel des élèves et de transmettre la culture d’entreprise. "Nous voulons que les gens se sentent bien chez nous. Avant le début de la formation, nous les avons fait venir pour qu’ils voient à quoi ressemble une journée de travail. Cela ne sert à rien de les former si cela ne leur convient pas", reconnaît le dirigeant.

À la fin des trois mois, une évaluation de l’académie est prévue. "Si cela fonctionne, nous prévoyons de l’étendre à nos autres métiers pour qu’elle devienne, demain, un nouveau mode de recrutement", espère le directeur général.

Boris Person, directeur général de Magsi, a choisi de lancer une académie pour recruter.
Boris Person, directeur général de Magsi, a choisi de lancer une académie pour recruter. — Photo : Isabelle Jaffré

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail