Finistère

Industrie

Lessonia : Des bureaux pour être ouvert 24 heures sur 24

Par Isabelle Jaffré, le 06 juin 2014

L'entreprise de cosmétiques a des clients dans le monde entier. Avec un bureau au Mexique et un autre à Hong Kong, elle peut rester ouverte 24/24.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Lessonia, l'entreprise de Saint-Thonan, entre Brest et Landerneau, est spécialisée dans la formulation de produits de beauté naturels pour les grands noms des cosmétiques. Un marché mondial où la société a su s'imposer. Créée en 2002 par Christophe Winckler, elle n'a cessé de croître. « Une croissance à deux chiffres », précise même Sébastien Guillotin, directeur des ventes de Lessonia. En 2010, l'entreprise comptait 40 personnes pour un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros. Aujourd'hui, 65 personnes travaillent chez Lessonia et le chiffre d'affaires a atteint 8 millions d'euros en 2013. Pour attaquer les différents continents, l'entreprise a créé des bureaux commerciaux. Le premier, au Mexique, a ouvert en 2010. « C'était une opportunité avec le fils du créateur, Olivier Winckler qui était sur place, raconte Sébastien Guillotin. Cela a bien fonctionné. » Lessonia est ainsi présente en Amérique du Nord et démarre en Amérique du Sud.

Tous les fuseaux horaires

En 2011, Lessonia ouvre un bureau à Hong Kong. « J'y suis resté un an, se souvient le directeur des ventes. Le temps d'avoir des contacts avec ce marché qui est très dynamique. À l'époque, c'était vraiment le moment d'y aller, avant qu'il n'y ait est trop d'acteurs. » Depuis son départ, le bureau est tenu par un Chinois. « Il était important de rester sur place. La proximité est importante pour ce marché asiatique. La réactivité aussi », note Sébastien Guillotin. La réactivité justement, Lessonia a mis en place un système qui lui permet de répondre aux demandes 24 heures sur 24. « Avec des bureaux sur les principaux continents, on couvre tous les fuseaux horaires, décrit-il. C'est l'Asie qui démarre la journée. Le bureau prend les commandes des clients. Il y a un stock sur place, donc certaines demandes sont traitées immédiatement. Quand ce n'est pas possible, notre homme sur place nous envoie un mail. » Ces mails sont ensuite vus en priorité par l'équipe en France dès son arrivée sur le site de Saint-Thonan. « L'Asie est prioritaire le matin, ensuite on passe aux demandes Europe. » Quand l'Asie s'endort, c'est au tour de l'Amérique de se réveiller, vers 14h, heure française. « On s'occupe d'eux à partir de ce moment-là. » Des commerciaux qui parcourent le monde, en Russie par exemple, complètent le dispositif. « Cela nous permet de répondre en une journée, quel que soit le pays d'origine pour le client. On nous demande d'aller très vite. Avec ce système, on peut faire plusieurs allers-retours vers le client en une seule semaine. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises