Finistère

Cosmétique

L'entreprise de cosmétiques Lessonia gère ses déchets en circuit court

Par Isabelle Jaffré, le 24 novembre 2020

Lessonia s’est allié avec Mégo ! et Geode Environnement pour développer un circuit court. L’entreprise de cosmétiques finistérienne met à disposition des deux autres sociétés du département ses seaux et « big bags » de matières premières, habituellement jetés.

Vincent Jaouen (Geode Environnement), Bastien Lucas (Mégo!) et Christophe Winckler (Lessonia) ont signé une convention d'échanges de matériaux qui permet de recycler plusieurs tonnes de déchets par mois.
Vincent Jaouen (Geode Environnement), Bastien Lucas (Mégo!) et Christophe Winckler (Lessonia) ont signé une convention d'échanges de matériaux qui permet de recycler plusieurs tonnes de déchets par mois. — Photo : © Isabelle Jaffré

« La valorisation des sous-produits a toujours été une préoccupation chez nous », explique Christophe Winckler, président de Lessonia (200 salariés, 25 M€ de CA). Pour chacun de ses produits, l’entreprise de cosmétiques de Saint-Thonan cherche une seconde vie aux déchets engendrés. « Mais les équipes n’ont pas toujours le temps », reconnaît le dirigeant. C’est pourquoi il a saisi l’opportunité quand le G4DEC a sonné à sa porte avec une proposition de mise en relation avec d’autres entreprises nord-finistériennes. Cette structure, créée il y a 18 mois par quatre communautés de communes (Pays des Abers, Iroise, Landerneau-Daoulas et Lesneven), promeut l’économie circulaire en accompagnant les entreprises. En à peine quelques mois, le G4DEC a mis en place un circuit court entre Lessonia, Mégo ! et Géode Environnement.

Presque 8 tonnes de déchets en moins

Geode Environnement (12 salariés, 700 K€ de CA), basé à Saint-Renan, va ainsi récupérer des « big bags », contenant les matières premières utilisées par Lessonia. Le concessionnaire du réseau de tri de chantiers, qui travaille sur le Finistère et le Morbihan, réutilisera ces « big bags » au lieu de les acheter neuf (5 € l’unité environ). « Nous réalisons 1 500 à 2 000 chantiers par an. Nous mettons à disposition des artisans des « big bags » où ils peuvent effectuer le tri de leurs déchets avant que nous ne fassions l’enlèvement », explique Vincent Jaouen, le gérant. Côté Lessonia, « cette reprise va éviter 4 à 6 tonnes de moins à la benne », note le président, qui paye entre 150 à 200 euros par tonne de déchets. Lessonia va livrer 150 « big bags » par mois, pour démarrer : « nous sommes preneurs de plus, car nous montons en puissance », explique le gérant de Géode Environnement.

L’accord est aussi gagnant-gagnant pour Mégo ! (7 salariés, 550 K€ de CA). La société de recyclage de mégots de cigarettes pour fabriquer du mobilier urbain est toujours à la recherche de matières plastiques recyclables pour améliorer ou créer des produits. « Les plastiques des seaux de 25 litres, notamment, sont faits dans une matière qui a des propriétés qui nous intéressent », détaille Bastien Lucas, le créateur de Mégo !, basé à Bourg-Blanc. Lessonia va donc leur fournir 150 bidons par mois, ce qui représentera cette fois 1,5 à 2 tonnes de déchets en moins pour l’entreprise de cosmétiques. Là aussi, la quantité est amenée à augmenter au fil des mois.

Une convention d’échange de matériaux

Ces deux collaborations sont désormais ancrées dans la durée, via une convention d’échanges de matériaux, signée fin octobre, qui précise les engagements de chacun en termes de stockage, flux, etc. « Ce n’est pas la première fois que nous travaillons avec Mégo !, fait remarquer Christophe Winckler. Nous leur avions livré 10 tonnes de plastique en 2019. Nous avions également échangé avec Geode Environnement il y a quelque temps. Mais le G4DEC nous a vraiment permis de concrétiser cela. Ils réalisent le travail de recherche de partenaires, de vérification des adéquations des besoins, etc. Tout ce que l’on n’a pas le temps de faire ! », résume le dirigeant.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail