Bretagne

Maritime

Le label "by Cinav" donne une coloration maritime aux formations industrielles

Par Isabelle Jaffré, le 29 novembre 2022

Le Campus des Industries Navales (Cinav) labellise des formations industrielles qui donnent une "coloration maritime" à leur enseignement. Un moyen de donner accès aux industries navales aux étudiants et élèves et, pour les entreprises de la filière mer, d’attirer de nouveaux talents.

D’ici 2030, la filière des industries de la mer envisage 72 000 recrutements.
D’ici 2030, la filière des industries de la mer envisage 72 000 recrutements. — Photo : Adrien Daste - Naval Group

Quatre établissements de formation bretons ont reçu en novembre 2022 le label "by CINav", décerné par le Campus des Industries Navales (Brest), pour un total de 12 formations : l’IUT et l’Afpa de Brest, l’Afpa d’Auray et le lycée Saint-Michel de Priziac (Morbihan). Ce label permet de flécher des formations industrielles "classiques" (titres et licences professionnels en chaudronnerie, métallerie, tuyauterie etc.) enrichies de contenus destinés à apporter aux apprenants une culture maritime. À fin 2022, 119 formations auront reçu le label "by Cinav" et l’objectif est d’atteindre 250 formations.

72 000 recrutements d’ici 2030

Comme beaucoup de secteurs, la filière des industriels de la mer fait face à des problèmes de recrutement. Elle représente aujourd’hui 130 000 emplois et 72 000 recrutements seront nécessaires d’ici à 2030, d’après les projections du CINav. "Les colorations maritimes et les séminaires sur site (découverte du monde maritime) permettent de faire connaître les particularités de nos métiers et de leur condition d’exécution, explique François le Bars, responsable RH aux chantiers navals Piriou. Par exemple les règles de sécurité en lien avec la co-activité à bord des navires en cours de construction ou d’entretien. Ces apprentissages sont autant de gains de temps dans l’autonomisation des nouveaux salariés."

Quatre établissements ont reçu leur label "by CINav" en novembre 2022.
Quatre établissements ont reçu leur label "by CINav" en novembre 2022. - Photo : Mathieu Le Gall – Campus des Industries Navales

Le label permet ainsi d’attirer le public vers ces métiers spécifiquement. "Il est une opportunité exceptionnelle pour ouvrir le champ des possibles en termes d’insertion et d’employabilité des jeunes. À la suite des séminaires par exemple, nos jeunes reviennent pleins d’étoiles dans les yeux", témoigne Johann Quenault, du lycée professionnel Saint-Michel de Priziac. "C’est un véritable atout, renchérit Christophe Roudaut, responsable du département mécanique de l’IUT de Brest. Ce dispositif met en lien direct les organismes de formation et les acteurs industriels du maritime. En complément, notre objectif est que le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) génie mécanique et productique, une fois labellisé à son tour, soit le BUT maritime de référence en France."

Nouvelles compétences

Cette labellisation a été lancée dans le cadre du projet DIGI4MER, porté par Cinav à Brest, qui a pour mission de recréer un vivier national de compétences en Bretagne, Pays de la Loire, Normandie, Nouvelle-Aquitaine et Sud/Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce projet, d’une durée de 24 mois, est financé par l’État à hauteur de 50 % (sur un budget total de 4,36 millions d’euros) dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir 3.

Au-delà d’apporter une coloration maritime aux formations industrielles existantes, le projet vise aussi à expérimenter un outil d’e-learning adaptatif pour faciliter l’apprentissage, accélérer la labellisation de ces formations et aussi d’élaborer un référentiel de formation pour la conduite de navire à propulsion par le vent. "Le projet ouvre la voie aux nouvelles compétences avec le développement d’une formation dédiée à cette propulsion par le vent", rappelle Lénaïc Segalen, présidente du Cinav.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition