Brest

Immobilier

Le groupe Barraine se structure pour continuer à se développer

Par Jean-Marc Le Droff, le 14 mai 2019

Passé de huit à 90 collaborateurs en dix ans, le groupe brestois de promotion immobilière Barraine est en phase de structuration pour continuer à croître. Les frères Barraine ont notamment recruté un nouveau directeur général pour développer la partie gestion immobilière.

Olivier et Mathieu Barraine, cogérants du groupe immobilier brestois Barraine
Les frères Olivier et Mathieu Barraine ont pris la tête du groupe familial éponyme il y a tout juste dix ans. — Photo : © Jean-Marc Le Droff

« Nous sommes globalement contents de ce début d’année, que ce soit en gestion locative ou en promotion immobilière », entament Mathieu et Olivier Barraine, qui ont pris la tête du groupe familial immobilier Barraine il y a tout juste dix ans. Et si les deux frères préfèrent rester discrets sur leur chiffre d’affaires, ils en concèdent un autre : « nous sommes 8 % au-delà de nos objectifs ». Un autre chiffre parle de lui-même : en dix ans, le groupe Barraine est passé de huit à 90 collaborateurs, et rayonne depuis Brest – son fief historique – autour de Morlaix, Lorient et Rennes.

Un allié de poids

Pour absorber au mieux ce changement de dimension et structurer le groupe pour continuer à le développer, les deux dirigeants peuvent désormais compter sur un allié de poids en la personne de Ronan Picard, ancien président du géant de la distribution automobile Cobredia, qui les a rejoints en qualité de directeur général de la partie immobilière du groupe. « C’est un atout indéniable de pouvoir bénéficier de son expertise, tant au niveau des opérations de croissance externe qu’en matière de marketing digital, d’expérience client ou encore de suivi de qualité », confient Mathieu et Olivier Barraine. Plusieurs dossiers de croissance externe sont en effet actuellement à l’étude dont l’un, qui concerne la partie immobilière et se situe sur Brest, devrait être finalisé d’ici à l’été.

Harmonisation des marques

« Nous sommes en cours de recrutement d’un directeur marketing afin de mener à bien l’harmonisation de nos huit marques », poursuivent-ils. Jusqu’à présent en effet, chaque nouvelle agence entrée dans le giron du groupe a gardé sa marque commerciale. En parallèle, depuis janvier, Mathieu Barraine, qui chapeaute la partie gestion locative, planche également sur de nouvelles offres pour les rendre plus lisibles pour ses clients. « Nous travaillons aussi sur la mise en place d’outils numériques de suivi de la qualité à travers des questionnaires de satisfaction », indique-t-il.

L'un des projets immobiliers sur lesquels le groupe Barraine travaille actuellement.
L'un des projets immobiliers sur lesquels le groupe Barraine travaille actuellement. - Photo : © Groupe Barraine

Pour créer des conditions de travail optimales pour ses équipes, il vient également d’investir 1,4 million d’euros afin de déménager ses agences de Saint-Pol-de-Léon et de Lorient dans des locaux flambant neufs. De leur côté, les équipes brestoises ont emménagé en octobre 2018 dans de nouveaux bureaux, le long du boulevard de l’Europe. Un investissement de 600 000 euros. Pour soutenir son développement, le groupe prévoit par ailleurs de recruter sept nouveaux collaborateurs d’ici à la fin de l’année.

Le tertiaire pour pallier la fin du dispositif Pinel

Côté promotion immobilière, gérée par Olivier Barraine, le groupe travaille notamment sur deux projets d’immeubles tertiaires à Brest, sur un projet de lotissement d’une quinzaine de lots, ainsi que sur un projet d’aménagement d’un bâtiment de 4 200 m² pour le compte d’un tiers. « L’activité se porte plutôt bien malgré l’arrêt du dispositif Pinel, même si on a senti un recul des ventes jusqu’en février. Pour compenser la frilosité des investisseurs, notre stratégie est de nous orienter vers du bâtiment tertiaire et des bâtiments clés en main », indique-t-il.

Olivier et Mathieu Barraine, cogérants du groupe immobilier brestois Barraine
Les frères Olivier et Mathieu Barraine ont pris la tête du groupe familial éponyme il y a tout juste dix ans. — Photo : © Jean-Marc Le Droff