Bretagne

Services

Le fonds de dotation de Groupe Vert finance un nouveau bateau dépollueur

Par Isabelle Jaffré, le 14 juin 2022

L’entreprise de nettoyage bretonne Groupe Vert a lancé un appel aux dons auprès d’entreprises finistériennes. L’objectif est de financer, via son fonds de dotation, un navire dépollueur pour le port de Brest, comme le fonds l’avait déjà fait pour celui de Saint-Brieuc il y a deux ans.

Yann Lagadec, président de Groupe Vert.
Yann Lagadec, président de Groupe Vert. — Photo : Isabelle Jaffré

Le fonds de dotation de l’entreprise de nettoyage Groupe Vert (1 500 salariés, 800 ETP, 25 M€ de CA en 2021), basée à Plérin (Côtes-d’Armor) a fait escale à Brest le 10 juin 2022. "Nous avons invité une cinquantaine de dirigeants brestois pour réunir de l’argent afin d’acheter un bateau dépollueur pour les ports de Brest-Roscoff-Aber Vrac’h", explique Yann Lagadec, président de Groupe Vert.

Il y a deux ans, la fondation avait déjà financé un premier navire, Waste Cleaner 66, construit à Paimpol par l’entreprise Efinor Sea, pour le port de Saint-Brieuc. "Étonnamment, ce chantier vend surtout ses navires dépollueurs à l’étranger", indique Yann Lagadec. Le bateau permet de nettoyer aussi bien des plastiques flottants et des hydrocarbures à la surface de l’eau à hauteur de 800 kg de déchets solides et de 1 000 litres de polluants liquides. Il peut nettoyer une surface équivalente à celle d’un terrain de foot par heure. "C’est un outil assez précieux pour les CCI qui gèrent les ports. Il permet de gagner du temps pour nettoyer les pollutions plus efficacement."

Près de 70 % de la somme récoltés

Groupe Vert met 15 000 euros sur la table pour le bateau. "Le coût total d’un tel navire est de 170 000 euros. Nous faisons donc un appel aux dons, qui sont défiscalisés à 60 %, auprès d’autres entreprises du territoire", poursuit le président. À Brest, la visite de démonstration du bateau de Saint-Brieuc a visiblement convaincu puisque le fonds a recueilli près de 70 % de la somme.

Pour l’entreprise de nettoyage bretonne, cette opération s’inscrit dans une démarche plus globale pour l’environnement. "L’achat de navire dépollueur est un acte symbolique fort mais nous travaillons aussi au sein de l’entreprise avec des produits de nettoyage 100 % Ecocert. Nous nous engageons à une consommation limitée d’eau, d’électricité. Nous essayons de favoriser le covoiturage, l’écoconduite, etc.", insiste le président.

Groupe Vert est actuellement en pleine croissance, "+14 % par an, précise le dirigeant. Nous allons atteindre 28 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022 et nous tablons sur 30 millions d’euros en 2023." Une croissance organique mais aussi portée par des rachats : 30 en 10 ans sur le territoire breton. En septembre, l’entreprise finalisera le rachat d’une société de nettoyage à Saint-Malo.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition