Bretagne

Accompagnement

Le deuxième Forum des jeunes pousses du technopôle Brest-Iroise a mis l’accent sur les transitions

Par Isabelle Jaffré, le 25 novembre 2022

Pour présenter son activité d’accompagnement des start-up mais aussi des PME du territoire dans leur développement, le technopôle Brest-Iroise a organisé pour la deuxième fois son Forum des jeunes pousses. La structure a souhaité mettre en avant plusieurs thématiques, comme la transition écologique mais aussi la santé.

Françoise Duprat, directrice, et Michel Gourtay, président du technopôle Brest-Iroise avec Jean-François Douard (fondateur de Damsia) et Bernard Cloarec (cofondateur d’AberActives), deux entreprises accompagnées par le technopôle.
Françoise Duprat, directrice, et Michel Gourtay, président du technopôle Brest-Iroise avec Jean-François Douard (fondateur de Damsia) et Bernard Cloarec (cofondateur d’AberActives), deux entreprises accompagnées par le technopôle. — Photo : Isabelle Jaffré

Le technopôle Brest Iroise a organisé le 24 novembre le deuxième Forum des jeunes pousses au Rinkla Stadium. L’occasion pour la structure d’accompagnement (25 salariés, 2 M€ de budget) de présenter, devant 150 acteurs de l’écosystème économique, quelques-unes des start-up et entreprises accompagnées. "C’est un temps fort pour nous pour mettre en avant les entreprises innovantes dans le Nord Finistère", souligne la directrice du technopôle, Françoise Duprat.

Le Rennais H2X implantera son usine à Brest

Cette année, le technopôle a souhaité mettre en avant notamment la transition environnementale. De plus en plus de jeunes pousses comme de PME accompagnées s’emparent en effet de ce sujet. C’est le cas notamment de H2X Ecosystèmes. L’industriel breton fondé par Stéphane Paul à Rennes, spécialisé dans la production d’hydrogène vert, a une équipe technique à Brest et va y implanter en 2023 une usine.

À Plougastel-Daoulas, Jean-François Douard a, lui, créé il y a cinq ans Damsia, société dédiée à la dépollution des eaux usées des navires. Arthur Rivoal s’est lancé, lui, plus récemment dans l’aventure entrepreneuriale avec l’envie de concevoir le premier tracteur électrique. Enfin, Fiiish, PME de Guipavas fabricante de leurres pour la pêche loisirs et sportive, née il y a 12 ans, a pris en 2018 un tournant plus écologique et consacre désormais sa R & D à trouver des leurres moins polluants. AberActives, à Roscoff, veut, elle, révolutionner le bioraffinage des algues marines. "Tous ces projets illustrent bien que le progrès peut être une solution face aux enjeux environnementaux. Toutes ces entreprises sont dans la recherche d’une économie soutenable", appuie Françoise Duprat.

40 % de start-up dans le domaine de la santé

En 2022, le technopôle Brest-Iroise aura soutenu entre 10 et 15 jeunes pousses. "L’année n’est pas tout à fait terminée, donc les chiffres ne sont pas encore arrêtés. Mais 2022 sera une bonne année", indique la directrice. Dix start-up ont d’ores et déjà intégré l’incubateur breton Emergys, dont 40 % sont du secteur de la santé. "C’est une tendance que l’on relève de plus en plus à Brest, grâce notamment au partenariat avec le CHRU de Brest", se réjouit-elle. L’hôpital a en effet lancé son propre incubateur, W.inn, qui travaille avec le technopôle pour la partie accompagnement à la gestion d’entreprise. Une nouvelle corde à l’arc de la métropole brestoise, qui accueille déjà de nombreuses start-up du secteur maritime par exemple.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition