Finistère

Agriculture

La Sica de Saint-Pol-de-Léon résiste à la crise

Par Jean-Marc Le Droff, le 20 avril 2021

Malgré un contexte économique affecté par la crise sanitaire, la coopérative agricole Sica de Saint-Pol-de-Léon, dans le Finistère, affiche un chiffre d’affaires en hausse de 2 %. De quoi conforter ses ambitions après l’ouverture de sa nouvelle plateforme logistique de Vilar Gren.

Thomas Quillevéré, nouveau secrétaire général de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, Marc Kerangueven, président, et Olivier Siquin, directeur.
Thomas Quillevéré, nouveau secrétaire général de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, Marc Kerangueven, président, et Olivier Siquin, directeur. — Photo : © Sica de Saint-Pol-de-Léon

La Sica de Saint-Pol-de-Léon, qui rassemble près de 800 producteurs de légumes et d'horticulteurs sur 596 exploitations dans le Nord Finistère, garde le cap malgré les turbulences liées à la crise sanitaire et au Brexit. Pour la deuxième année consécutive, la coopérative agricole, qui emploie 130 salariés, affiche un chiffre d’affaires en hausse (+2 %) à 225 millions d’euros, dont 185 millions pour l’activité légumière (+1 %) et 40 millions pour l’horticulture (+7 %).

Des marchés portés par les effets de la crise sanitaire

"Le marché des légumes a été porté par les effets du premier confinement, avec une forte volonté de consommer français et de bons référencements des produits locaux par les distributeurs", explique Thomas Quillevéré, le nouveau secrétaire de la coopérative. La fermeture des restaurants a toutefois pénalisé certains légumes de niche (mini-légumes, légumes anciens et shiitakés). En revanche, les produits historiques de la gamme (choux-fleurs, artichauts, endives) tirent leur épingle du jeu. "2021 s’annonce être dans la continuité, avec un chiffre d’affaires en progression à fin mars et une percée confirmée de l’échalote et de la gamme bio", poursuit Thomas Quillévéré.

À l’arrêt total durant le premier confinement, l’horticulture termine l’année en hausse de 7 % grâce à l’essor de l’e-commerce et au soutien de la grande distribution, mais surtout grâce à une demande qui a explosé après le confinement, engendrant un report de la saison sur mai, juin et juillet.

"Suivre la tendance écoresponsable"

"Nous voulons suivre la tendance écoresponsable et continuer à nous développer sur le numérique", confie Marc Kerangueven, le président de la coopérative. La Sica s’est notamment fixé une feuille de route autour de quatre axes stratégiques.

Pour continuer à s’adapter au marché, elle mise ainsi sur la diversification de ses débouchés et de ses mises en marché (cadran, bureau de vente, télématique, engagement, etc.). Pour répondre aux attentes sociétales, la coopérative propose depuis l’année dernière à ses adhérents de vendre une partie de leur production en circuit court, directement à la ferme. Elle travaille également sur la réduction de ses emballages et à la valorisation des produits locaux.

Le nombre de producteurs engagés en agriculture biologique poursuit sa progression avec 49 producteurs certifiés en 2020 et 69 en 2021. En parallèle, la certification Haute Valeur Environnementale s’accélère : toutes les exploitations sous abris seront certifiées en juin 2021, avec pour objectif d’atteindre les 100 % pour le plein champ fin 2022.

La mise en activité, en décembre, de la station logistique de Vilar Gren devrait quant à elle lui permettre de gagner en compétitivité en réduisant les coûts logistiques et son empreinte carbone. Enfin, face au vieillissement des dirigeants d’exploitation (56 % d’entre eux ont plus de 50 ans) et au manque chronique de main-d’œuvre, la Sica se fixe également comme priorité de pérenniser les installations et d’assurer le renouvellement des générations, à travers notamment un soutien à l’investissement et des actions en faveur de l’emploi.

Thomas Quillevéré, nouveau secrétaire général de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, Marc Kerangueven, président, et Olivier Siquin, directeur.
Thomas Quillevéré, nouveau secrétaire général de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, Marc Kerangueven, président, et Olivier Siquin, directeur. — Photo : © Sica de Saint-Pol-de-Léon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail