Finistère

Loisirs

La Récré des 3 curés va investir 7 millions d'euros d'ici 2020

Par Isabelle Jaffré, le 07 février 2019

La Récré des Trois Curés à Milizac investit 7 M€ dans un nouveau bâtiment et une nouvelle attraction à sensation pour 2020. De quoi faire venir encore davantage de visiteurs dans le premier parc d'attraction breton.

Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019.
Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019. — Photo : © Récré des trois curés

Le premier parc d’attractions de Bretagne veut continuer de grandir. Avec 215 000 visiteurs en 2016, 225 000 en 2017 et 220 000 en 2018, la Récré des 3 curés, à Milizac, a atteint un palier… qu’elle espère dépasser grâce à de nouveaux investissements. L’entreprise nord-finistérienne prévoit d’engager 7 millions d’euros sur deux ans, le plus gros montant d’investissement de son histoire. Créée en 1990 par la famille Bonnefoy, elle réalise 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie une centaine de personnes en pleine saison, dont 20 personnes en CDI. « Nos investissements tournent autour d’un million d’euros par an d’habitude », indique Nadine Bonnefoy-Podeur, l’une des codirigeantes.

Un grand huit à 4 M€

Les travaux de la première tranche d’investissement, pour 2,5 M€, ont démarré dès l’automne 2018. Il s’agit d’un bâtiment d’accueil de 1 500 m² (900 m² au rez-de-chaussée, 600 m² à l’étage) qui abritera notamment les caisses, une boutique, un restaurant, une salle de séminaire. 24 entreprises, toutes bretonnes, travaillent sur le chantier.

Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019.
Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019. - Photo : © Récré des trois curés

La boutique et le nouvel accès seront prêts dès le printemps, les nouvelles caisses et la sandwicherie livrées pour la saison estivale. La salle de réception et le restaurant ouvriront eux en décembre 2019. « À temps pour les arbres de Noël des entreprises que nous accueillons », note Emmanuel Bonnefoy, un autre des dirigeants, en charge du suivi des travaux. « Au printemps 2020, nous aurons ensuite la livraison de la terrasse, du bar, de l’accueil du camping. L’étage, lui, sera aménagé plus tard, avec une salle de séminaire et de jeux », détaille-t-il.

La plus grosse partie de l’investissement sera une manière de fêter les 30 ans du parc en 2020. Le printemps verra fleurir un « roller coaster », ou grand huit, d’un montant de 4 millions d’euros. Soit quatre fois le montant de la précédente grosse attraction du parc. Pas davantage de détails pour le moment, le parc souhaitant faire monter le suspense autour du détail de cette nouvelle attraction à sensation. Enfin, 500 000 euros seront investis pour l’amélioration habituelle du parc et la mise en place d’un nouveau système informatique.

Deuxième génération aux commandes

Avec cet investissement massif, la Récré des 3 curés vise 300 000 visiteurs par an dès 2020. L’entreprise souhaite embaucher 3 CDI et 15 saisonniers. « C’est peut-être un peu ambitieux, mais notre politique a toujours été d’investir pour faire revenir les visiteurs. Le premier grand huit en 2001 avait permis de passer la barre des 100 000 visiteurs par exemple », explique Nadine Bonnefoy-Podeur, qui fait partie de la deuxième génération aujourd’hui aux commandes de l’entreprise familiale.

Elle et son frère Emmanuel, sa belle-sœur Jennifer et leurs cousins, Kevin et Arnaud, ont pris la suite de leurs parents à partir de 2011. « À l’époque, on a aussi eu l’occasion de racheter le camping attenant, et ainsi, de proposer des hébergements sur place. » Aujourd’hui, les parents participent aux grandes décisions, comme celle de cet investissement, mais ce sont bien les enfants qui font tourner le parc, ouvert pratiquement toute l’année.

Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019.
Le nouveau bâtiment d'entrée de la Récré des trois curés sera livré en 2019. — Photo : © Récré des trois curés

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture