Finistère

E-commerce

La plateforme Uzed promeut l'économie circulaire des biens publics

Par Isabelle Jaffré, le 21 avril 2021

Deux Bretons viennent de créer une plateforme de vente en ligne de biens d’occasion : Uzed. Sa spécificité : être dédiée à la vente de biens appartenant à des collectivités ou administrations qui peinent souvent à se débarrasser de leur matériel non utilisé.

Romain Passarello a créé Uzed avec Yves-Marie Tanguy fin 2019.
Romain Passarello a créé Uzed avec Yves-Marie Tanguy fin 2019. — Photo : Isabelle Jaffré

L’idée d’une plateforme d’économie circulaire pour les biens publics est née en 2017 dans les têtes de Romain Passarello et Yves-Marie Tanguy. Lors de leur parcours professionnel, avant de créer Uzed fin 2019, les deux entrepreneurs finistériens ont pu se rendre compte du nombre important de matériel de collectivités et administrations publiques jeté ou stocké sans être utilisé. "Souvent, les fonctionnaires ne savent simplement pas quoi en faire", constate Romain Passarello.

L’idée est donc d’offrir une deuxième vie à ces objets, véhicules et matériaux, en les vendant - ou donnant - à des professionnels, des associations ou des particuliers via un site d’e-commerce dédié. Pour le côté informatique de la plateforme, les deux fondateurs ont fait appel à une autre jeune pousse finistérienne : beAble.

Gravats, mobilier, véhicules

Mi-mars 2021, Uzed, basée à la pépinière des entreprises de Saint-Renan, avait déjà séduit une centaine de clients dont une quinzaine d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) et l’Université de Bretagne Ouest, principalement en Bretagne et Pays de la Loire, où la start-up a remporté un prix de l’Ademe. La Région Bretagne, elle, termine d’étudier la solution. "Pour nous, ce serait une grande avancée, avec du matériel des lycées, des ports, etc.", fait remarquer Romain Passarello. Uzed fait payer un abonnement selon la taille de l’administration mais ne prélève pas de commissions.

En contrepartie, l’administration peut déposer des annonces pour tous types de matériels : gravats, mobilier, véhicules, matériel spécifique comme des camions, tracteurs, etc. "Les achats sont ouverts à tous sauf pour certains comme les camions qui demandent un permis", précise le cofondateur.

Une première grosse opération avec le déménagement d’un vieux bâtiment de l’UBO a permis de valoriser plus de 1 400 biens. "Il y a eu 15 000 euros de recettes et 4 000 euros de dons. C’est mieux que de tout voir partir à la déchetterie !"

Paiement en ligne via PayFiP

"Le concept existait déjà mais avec assez peu de collectivités qui participaient", note Romain Passarello. Et c’est là que Uzed a un atout de taille : la structure bénéficie de la brique technologique de paiement en ligne du ministère des Finances Publiques : PayFiP. "Auparavant, pour payer les collectivités ou les administrations, il fallait passer au Trésor Public !, explique le dirigeant. Avec ce module sur notre site, tout est payable en ligne ce qui est beaucoup plus simple pour les clients comme pour les administrations."

Lancé juste avant la pandémie, Uzed n’est pas au niveau espéré au démarrage avec un chiffre d’affaires d’un peu plus de 150 000 euros en 2020 pour quatre salariés. "Il est difficile de convaincre les directeurs généraux des services en ce moment", sourit Romain Passarello, qui garde cependant bon espoir sur les perspectives. "Nous avons plutôt un bon accueil, comme avec la Région Bretagne. Nous pouvons aussi nous diversifier vers les professionnels", indique le dirigeant. Celui-ci table sur un chiffre d’affaires de 500 000 euros et 1 000 clients d’ici deux à trois ans mais veut d’abord consolider le marché des collectivités et celui des administrations.

Romain Passarello a créé Uzed avec Yves-Marie Tanguy fin 2019.
Romain Passarello a créé Uzed avec Yves-Marie Tanguy fin 2019. — Photo : Isabelle Jaffré

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail