Finistère

Agroalimentaire

La biscuiterie Maison Le Goff monte en puissance et accélère à l'export

Par Jean-Marc Le Droff, le 12 janvier 2022

Deux ans et demi après avoir repris la biscuiterie Maison Le Goff, Marie-Laure Jarry impulse une nouvelle dynamique à l’entreprise fondée en 1950. Avec un chiffre d’affaires en croissance de 30 % en 2021, la dirigeante développe de nouvelles gammes et accélère à l’export pour faire face aux hausses de prix des matières premières.

Marie-Laure Jarry a repris les rênes de la Maison Le Goff en avril 2019, prenant la suite d’Yvette Le Goff, fondatrice de l’entreprise en 1950.
Marie-Laure Jarry a repris les rênes de la Maison Le Goff en avril 2019, prenant la suite d’Yvette Le Goff, fondatrice de l’entreprise en 1950. — Photo : Maison Le Goff

Ancienne directrice grands comptes chez Danone puis directrice commerciale, communication et marketing chez Gault & Millau, Marie-Laure Jarry a des idées plein la tête pour développer la biscuiterie Maison Le Goff, qu’elle a reprise en avril 2019. Des idées qui paient. À son arrivée, l’entreprise de Saint-Martin-des-Champs, fondée et dirigée depuis 1950 par Yvette Le Goff, employait 25 salariés pour un chiffre d’affaires de 3,8 millions d’euros. Ils sont aujourd’hui une quarantaine, et l’entreprise affiche un chiffre d’affaires en hausse de 30 % pour atteindre les 5 millions d’euros. Et la dirigeante ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : elle vise désormais les 30 % de croissance chaque année.

1,7 million d’euros d’investissement en deux ans

Pour y parvenir, au-delà d’avoir quasiment doublé les effectifs de l’entreprise, Marie-Laure Jarry a notamment investi un million d’euros dans de nouvelles machines. "Nous produisons chaque année près de 2 000 tonnes de marchandise, mais nous avons la capacité d’en sortir trois fois plus", confie la dirigeante, qui prévoit 700 000 euros d’investissements supplémentaires en 2022. Pour accroître son volume d’affaires, elle a également lancé l’été dernier sa propre marque de biscuits premium, là où Maison Le Goff ne produisait jusqu’à présent qu’en marque distributeur et en marque blanche.

Une montée en puissance qui passe aussi par l’innovation pour développer de nouveaux produits afin d’élargir ses gammes existantes. "Nous avons été les premiers à proposer des inclusions de framboise, de chocolat ou encore de café dans nos galettes et palets bretons", explique ainsi la dirigeante, qui a également développé des galettes au sarrasin, des cookies bio dont l’emballage est entièrement recyclable… Ou encore une gamme de biscuits salés dédiés à l’apéritif, dont le lancement est prévu en 2022. "À part le chocolat, nous nous fournissons localement ou nationalement pour tous les ingrédients que nous utilisons", souligne-t-elle au passage.

Nouveau marché au Japon

Côté distribution aussi, Marie-Laure Jarry fait bouger les lignes. Historiquement distribuée en GMS (Carrefour, Leclerc, Aldi…), la Maison Le Goff produit désormais aussi pour des clients plus engagés en matière de bien manger, à l’image d’Omie & Cie, Marlette, ou encore In Extremis Antigaspi. Et pour faire face aux hausses de prix des matières premières, la dirigeante fait le pari de se tourner vers l’export. "Farine, beurre, boîtes en acier, cartons d'emballages ou encore films plastiques...Les prix et les délais de livraison explosent et les distributeurs ont du mal à accepter que nous répercutions ces hausses pour maintenir nos marges. Pour tenter d’y remédier, nous venons d’ouvrir un nouveau marché premium avec un distributeur au Japon, afin de conserver nos objectifs de croissance grâce à des marges plus fortes qui intègrent ces hausses de prix", confie la dirigeante. Mais pas question pour cette élue à la CCIMBO et à la CCI Régionale et membre de Tout commence en Finistère, de délaisser pour autant le marché local. "Notre objectif est d’avoir une présence significative dans tous les supermarchés bretons d’ici deux ou trois ans, en commençant par le Finistère", conclut-elle.

Marie-Laure Jarry a repris les rênes de la Maison Le Goff en avril 2019, prenant la suite d’Yvette Le Goff, fondatrice de l’entreprise en 1950.
Marie-Laure Jarry a repris les rênes de la Maison Le Goff en avril 2019, prenant la suite d’Yvette Le Goff, fondatrice de l’entreprise en 1950. — Photo : Maison Le Goff

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail