Finistère

Industrie

Kaïros à la manœuvre sur les biocomposites

Par Isabelle Jaffré, le 29 mars 2021

La société concarnoise Kaïros, créée pour porter les projets de course au large de Roland Jourdain est désormais aussi un cabinet d’études spécialisé dans les matériaux biocomposites et s’apprête à lancer commercialement le Kairlin, un matériau compostable.

Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, dirigent Kaïros ensemble depuis 2009.
Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, dirigent Kaïros ensemble depuis 2009. — Photo : Kaïros

Créée en 2007 par le skipper Roland Jourdain pour porter ses projets sportifs de courses au large, l’entreprise Kaïros (10 salariés, 1 M€ de CA) à Concarneau s’est très vite diversifiée. Dès mai 2009, avec l’arrivée comme associée de Sophie Vercelletto, l’aventure prend un tournant pour prendre en compte la protection de l’environnement. " Quand on est skipper, on se sent proche de la mer et de l’environnement en général. Et puis quand on regarde de plus près avec quoi sont faits nos bateaux, on se rend compte que ce n’est pas très vertueux ", explique Roland Jourdain.

Un bilan carbone complet dès 2009

En 2009, l’entreprise fait même un bilan carbone complet pour bien identifier les leviers sur lesquels elle peut travailler. "Il y avait des choses que l’on pouvait faire vite, d’autres qui nécessitaient davantage d’être dans le long terme", explique Sophie Vercelletto. En 2010, par exemple, l’entreprise choisit de rénover un ancien bâtiment du port du Moros plutôt que de construire du neuf. " Tout le monde se souvient des toilettes sèches que l’on a installées, mais ça allait au-delà de ça avec une rénovation énergétique également ", ajoute-t-elle. L’entreprise regarde aussi son impact numérique et vient de lancer son nouveau site internet basse consommation à 11 kWh par mois.

Le voilier Gwalaz de Kaïros a été lancé en 2013.
Le voilier Gwalaz de Kaïros a été lancé en 2013. - Photo : Kaïros

Mais la partie la plus complexe à faire évoluer est l’activité elle-même : la fabrication des bateaux. Les deux associés ont donc décidé de se diversifier dans la recherche de nouveaux matériaux, notamment avec des fibres végétales pour construire des bateaux, afin de limiter les matières plastiques, utilisées habituellement. Avec Ifremer, des universités, les salariés de l’entreprise se lancent dans des tests. "Nous avons pratiquement tout essayé je crois, sourit Roland Jourdain. Les fibres de jutes, de bambous, de lin…" Et c’est avec les fibres de lin notamment que Kaïros réussit à construire le "Gwalaz", son premier trimaran en matériaux biocomposites en 2013. "On nous regardait un peu comme des fous, se souvient Roland Jourdain. Je crois qu’on nous regarde encore aujourd’hui comme cela dans le mode du nautisme…"

Diversification au-delà du nautisme

Si le nautisme n’est pas encore totalement prêt à abandonner les composites plastiques et leurs performances, d’autres applications sont possibles pour les recherches de Kaïros, se rendent compte les deux dirigeants. Avec son biomatériau compostable industriellement à base de fibre de lin, le Kairlin, la société concarnoise propose une alternative au support de PLV (publicité sur lieu de vente) réalisés en produits pétrochimiques pour fabriquer des présentoirs ou du mobilier commercial plus écologiques. "Les imprimeurs, notamment, sont intéressés", souligne Roland Jourdain.

Et Kaïros va encore plus loin. L’entreprise travaille avec l’industriel de cosmétique Clarins sur une alternative aux microbilles en plastique. "Nous avons deux brevets depuis 2018, indique Sophie Vercelletto. Nous sommes en phase d’essai. Mais si le matériau est validé, l’idée est de laisser d’autres industriels l’utiliser."

"Nous sommes des défricheurs", résume le skipper et chef d’entreprise. "Nous ne cherchons pas à faire du chiffre d’affaires pour du chiffre d’affaires. Nous nous inscrivons dans du long terme. C’est notamment pour cela que l’on a créé, en 2013, notre fonds de dotation Explore pour incuber des projets de solutions pour l’environnement", abonde Sophie Vercelletto.

Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, dirigent Kaïros ensemble depuis 2009.
Roland Jourdain et Sophie Vercelletto, dirigent Kaïros ensemble depuis 2009. — Photo : Kaïros

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail