Finistère

Industrie

Granit Evolution renforce son outil de production

Par Jonathan Konitz, le 01 février 2021

Spécialiste de la marbrerie de décoration, Granit Évolution a quitté Cléder pour déménager à Landivisiau. Son dirigeant, Jérémie Abgrall, constate un intérêt croissant pour la pierre de la part des particuliers, mais se désole des difficultés de recrutement pouvant ralentir son carnet de commandes.

Jérémie Abgrall, patron de Granit Évolution à Landivisiau.
Jérémie Abgrall, patron de Granit Évolution à Landivisiau. — Photo : Jonathan Konitz

Le showroom est encore en emménagement mais les machines ronronnent déjà dans l’atelier. L’entreprise Granit Évolution (19 salariés, 3,2 M€ de CA), spécialisée dans la marbrerie de décoration, prend possession de ces nouveaux locaux dans la zone du Vern à Landivisiau (Finistère), après une décennie passée à Cléder, une commune située à une vingtaine de kilomètres. Granit Évolution triple presque la superficie de ses locaux, qui s’étendent désormais sur 2 500 m² avec un atelier de plus de 1 000 m². De quoi permettre à la PME de monter en puissance : " Nous disposons désormais d’un centre d’usinage supplémentaire et d’une ligne de sciage automatique. Cela nous permet d’avoir plus d’oxygène en cas de hausse d’activité. Nous commencions à être un peu justes à Cléder ", détaille le chef d’entreprise Jérémie Abgrall.

Marché boosté après le confinement

Pour l’essentiel, la clientèle de Granit Évolution se compose de professionnels, " à 80 % des magasins de cuisine, des grandes enseignes comme de petites structures, qui vont commander des plans de travail pour leur client. Il arrive aussi que la PME finistérienne travaille en direct avec des particuliers. Quelques clients étrangers garnissent enfin son carnet de commandes, à l’image d’hôtels en Suisse et en Suède, " mais cela reste minoritaire. "

L’épidémie de Covid-19 a chamboulé le profil des clients. " Les magasins jugés non essentiels ont fermé. Lors de leur réouverture, ils ont eu énormément de business car le Français s’est retrouvé enfermé dans sa maison et a pu économiser pour des travaux d’embellissement. Le marché des particuliers a été boosté, le professionnel comme les hôtels ont ralenti, et le naval a connu du décalage. "

15 à 20 points de croissance par an

Depuis dix ans, Jérémie Abgrall remarque un retour en force de la pierre au sein des foyers. Résultat : Granit Évolution affiche 15 à 20 points de croissance annuelle. " Avant, le consommateur français demandait du granit noir, blanc ou gris, des choses pas forcément originales. Aujourd’hui, nos clients veulent quelque chose de plus personnalisé, osent des produits originaux, veinés, très marqués visuellement. C’est formidable ! " Une tendance de fond que le chef d’entreprise impute aux designers et architectes qui ont mis en avant le matériau, à son omniprésence dans les magazines de déco. Et à l’industrialisation de son métier, gage de crédibilité. " Il y a vingt ans, nous étions considérés comme has been. Notre métier prend enfin sa place. "

À l’avenir, Jérémie Abgrall aimerait voir sortir de terre un nouveau bâtiment de stockage de 800 m², continuer à investir dans la zone, ou monter une équipe en 2x8 adaptée à la charge de travail. Mais, pour l’entreprise, le plus gros défi reste le recrutement. " J’ai besoin de carreleurs, de marbriers. Nous pouvons former des salariés, mais nous avons très peu de candidatures à nos offres d’emploi. Aujourd’hui, j’en arrive à ne pas répondre à certaines demandes car je n’ai pas assez d’hommes. Pourtant, il n’y a pas de CDD ou de Smic chez moi ! Et nous avons tous les outils pour manipuler le marbre sans se casser le dos. "

Jérémie Abgrall, patron de Granit Évolution à Landivisiau.
Jérémie Abgrall, patron de Granit Évolution à Landivisiau. — Photo : Jonathan Konitz

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail