Quimper

Assurance

Génération investit 35 millions d'euros pour continuer à innover

Par Jean-Marc Le Droff, le 04 juillet 2019

En croissance continue depuis sa création en 1996, le courtier spécialisé en gestion des régimes santé et prévoyance pour les entreprises Génération, filiale du groupe quimpérois Adélaide, investit 35 millions d'euros dans un nouveau plan stratégique ambitieux.

Matthieu Havy, directeur général du courtier en assurances santé Génération à Quimper
Matthieu Havy est directeur général de Génération depuis 2001. — Photo : © Jean-Marc Le Droff

Spécialisée dans le courtage et la gestion de produits d’assurance-santé pour les entreprises, Génération affiche chaque année « une croissance à deux chiffres depuis 1996 et double traditionnellement de taille tous les cinq ans », se réjouit Matthieu Havy, son directeur général depuis 2001. L’an dernier, la filiale du groupe quimpérois Adélaïde (lequel détient également Verlingue et Coverlife), a ainsi réalisé 59 millions d’euros de chiffre d’affaires pour un total de 880 millions d’euros de prestations décaissées. « Pour 2019, on est sur une tendance de croissance entre 8 et 10 % du chiffre d’affaires », indique le directeur général.

Pour continuer à se développer, le gestionnaire affiche ses ambitions avec 35 millions d’euros d’investissement annoncés sur les quatre prochaines années. Un investissement conséquent, dont 60 % vont être injectés dans le renouvellement et le développement de son système d’information. Une mission confiée à sa propre équipe de R & D, composée de trois personnes, qui peut notamment s’appuyer sur la "digital factory" nantaise de Verlingue. Objectif : élargir son offre avec de nouveaux services, intégrer les services complémentaires dont les assureurs lui délèguent la gestion, mais aussi améliorer le parcours client en misant notamment sur l’intelligence artificielle.

Intelligence artificielle et big data

« Nous sommes déjà dans le concret en matière d’intelligence artificielle, se félicite Matthieu Havy. Nous sommes notamment en phase de production d’outils permettant de reconnaître les intentions dans les mails de nos clients afin d’améliorer le traitement de leurs demandes. » Autre défi : s’adapter au mieux aux récentes évolutions réglementaires, domaine dans lequel Génération a été choisi comme gestionnaire pilote dans l’évolution des normes d’échange PRDG, ces échanges de données automatisés entre les porteurs de risques et les délégataires de gestion. « Nos flux et nos modalités de calcul vont être démultipliés : à nous d’intégrer cette complexité pour la restituer simplement à nos clients », résume le directeur général. À ce jour, Génération gère un peu plus de 10 000 formules de garanties de santé différentes, traite quotidiennement 5 000 appels et reçoit plus de 10 000 connexions sur son portail.

Dimension européenne

Le reste de l’investissement de 35 millions d’euros sera consacré aux volets emploi et formation. Après avoir embauché 120 nouveaux collaborateurs en 2018, Génération prévoit ainsi une cinquantaine d’embauches cette année, qui porteront à 900 le nombre total de salariés qu’elle emploie. Parmi eux, 200 sont actuellement basés à Lisbonne, au Portugal, où la société a ouvert une antenne il y a quatre ans pour se donner une dimension européenne. « Cette équipe va, elle aussi, être amenée à s’étoffer et à monter en compétences pour être en mesure de s’ouvrir demain à la gestion de régimes de protection sociale d’autres États membres de l'UE », confie Matthieu Havy.

Matthieu Havy, directeur général du courtier en assurances santé Génération à Quimper
Matthieu Havy est directeur général de Génération depuis 2001. — Photo : © Jean-Marc Le Droff

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.