Bretagne

Automobile

Europcar Bretagne : une nouvelle génération prend le volant

Par Pierre Gicquel, le 29 janvier 2018

Les concessions Europcar de Bretagne, dirigées jusqu'ici par Didier Lambert, ont été reprises en ce début d'année par ses enfants, Caroline et Frédéric. Si la franchise est nationale, l'entreprise continuera sa route avec une gestion familiale. Témoignages des deux repreneurs.

Caroline et Frédéric Lambert ont officiellement repris l'entreprise familiale qui compte 30 points de vente et 70 salariés dans les quatre départements bretons. — Photo : Pierre Gicquel

Caroline et Frédéric Lambert ont repris officiellement les concessions Europcar de leur père, Didier Lambert, en ce début d'année. Une suite logique pour ceux qui ont occupé divers postes dans l'entreprise dès 1998, et qui avaient repris ensemble et en leur nom les concessions de Pontivy et Lorient en 2015: «Nous avons grandi avec la société, témoigne Caroline Lambert. C'est d'ailleurs une histoire de famille car tout a commencé à Vannes lorsque notre grand-mère a monté la première société en 1958, avec deux véhicules pour les touristes parisiens!» Ses fils travailleront ensuite au développement de l'entreprise.

Photo : Pierre Gicquel

Une affaire de famille

L'arrivée à Brest pour Didier Lambert se fera en 1991, lors de la reprise d'une entreprise de location de véhicules. D'autres acquisitions suivront pour arriver aujourd'hui à 30 points de vente Europcar, «points relais y compris, situés partout en Bretagne sauf à Rennes et Saint-Malo» précise Fédéric Lambert. Ces agences emploient 70 salariés et comptent 1 500 véhicules de location, pour un chiffre d'affaires consolidé de 12 millions d'euros. «Un chiffre mutualisé car nous dirigeons désormais deux sociétés distinctes, Europcar Bretagne et les concessions de Pontivy et Lorient. Notre clientèle provient pour moitié des grands comptes Europcar et pour autre moitié en local, avec nos propres clients», détaille Frédéric Lambert, pour qui travailler avec sa sœur comporte de bons côtés: «On peut se dire les choses sans détour. Et on s'est fait un pacte de fonctionnement.» «Chacun a son domaine de prédilection, répond Caroline Lambert. Fred gère toute la partie logistique et le management des agences. De mon côté, tout ce qui est administratif, ressources humaines et comptabilité.»

À la conquête de l'Est

Si leur père était parti «à la conquête de l'Ouest» en allant de Vannes à Brest, les nouveaux dirigeants souhaitent continuer à développer l'entreprise en ouvrant des agences en Centre Bretagne: «Nous pouvons encore mieux mailler le territoire, notamment sur un axe Carhaix, Pontivy, Loudéac» annonce Frédéric Lambert, pour qui l'ancrage en Bretagne est aussi un engagement: «Nous sommes membres de Produit en Bretagne et c'est important pour nous de défendre des valeurs de développement économique entre acteurs bretons. Nous achetons par exemple nos véhicules à des concessionnaires locaux, qui sortent pour moitié d'usines françaises, voire bretonne avec le 5008 de Peugeot.»
Des valeurs transmises par leur père, Didier Lambert, qui ne s'est pas retiré des affaires «puisqu'il va continuer à développer son activité de business angel auprès d'entreprises locales» conclue Caroline Lambert.
 

Caroline et Frédéric Lambert ont officiellement repris l'entreprise familiale qui compte 30 points de vente et 70 salariés dans les quatre départements bretons. — Photo : Pierre Gicquel