Banque

Des résultats en baisse en 2020 pour le Crédit Mutuel Arkéa

Par Isabelle Jaffré, le 25 février 2021

Dans un contexte de crise sanitaire, de taux bas et de conflit avec la Confédération nationale du Crédit Mutuel, le Crédit Mutuel Arkéa affiche pour la première fois des résultats en recul, qui s’expliquent aussi par l’année exceptionnelle réalisée en 2019 avec la cession de Primonial.

Le Crédit Mutuel Arkéa défend son modèle de banque de territoires. Son siège reste basé à Brest, à la pointe bretonne.
Le Crédit Mutuel Arkéa défend son modèle de banque de territoires. Son siège reste basé à Brest, à la pointe bretonne. — Photo : Pierre Gicquel

Pas de record cette année pour les résultats 2020 du Crédit Mutuel Arkéa. La banque bretonne, également présente en Gironde via Le Crédit Mutuel Sud-Ouest (CMSO), a réalisé un produit net bancaire (PNB) de 2,158 milliards d’euros, contre 2,3 milliards d’euros en 2019 (-6,2 %). Le résultat net part du groupe est même lui en très net recul de 30 % (511 M€ en 2019, 356 M€ en 2020). " Mais à périmètre constant, nos revenus sont stables ", insiste Hélène Bernicot, la directrice générale du groupe. En 2019, le Crédit Mutuel Arkéa avait effet cédé sa filiale Primonial, réalisant une opération remarquable de 194 millions d’euros. En 2020, la déconsolidation de Younited a permis une opération de 86 millions d’euros.

" Notre bilan est conforme à ce à quoi nous nous attendions en début d’année. Mais la structure n’est pas du tout celle que nous avions prévue, du fait de la crise ", explique la directrice générale. Le coût du risque a explosé à 160 millions d’euros (+ 62,3 %) et la banque a fait face à une valorisation moindre de ses actifs en capital-investissement et en assurance-vie. " Mais ces éléments défavorables ont été compensés par la hausse des commissions et des marges nettes d’intérêts (MNI) ", indique Anne Le Goff, la directrice générale déléguée de la banque, qui souligne aussi la hausse de 15 % des effectifs entre 2015 et 2020 (10 846 salariés).

La diversification réussie vers le B to B

Ainsi, malgré la crise sanitaire, le portefeuille clients a augmenté de 4 % à 4,9 millions de personnes. Les encours de crédits bruts comme l’épargne sont également en hausse, respectivement +7,6 % et 10,2 %. Le Crédit Mutuel Arkéa a aussi soigné sa solvabilité avec un ratio CET 1 de 16,8, largement au-dessus des exigences réglementaires.

Hélène Bernicot, DG et Anne Le Goff, DG déléguée du Crédit Mutuel Arkéa, ont présenté les résultats 2020 de la banque.
Hélène Bernicot, DG et Anne Le Goff, DG déléguée du Crédit Mutuel Arkéa, ont présenté les résultats 2020 de la banque. - Photo : Isabelle Jaffré

Malgré cette année mouvementée, le Crédit Mutuel Arkéa a pu se maintenir et progresser dans certains domaines grâce à sa diversification, dixit ses deux dirigeantes. " Notre exposition aux secteurs vulnérables (hôtellerie, restauration, loisirs, aérien, automobile, etc.) est très limitée avec seulement 1,8 % des crédits clientèles dans ces domaines. L’activité B to B s’est développée, atteignant 17 % du PNBA (produit net bancaire assurances, NDLR) à 375 millions d’euros. Nous avons une répartition sectorielle de nos revenus (B to B, B to C, assurances, NDLR) équilibrée ", note Hélène Bernicot.

L’indépendance toujours d’actualité

L’année 2021 s’annonce compliquée à prévoir. " Nous travaillons avec des hypothèses macroéconomiques. Les deux premiers mois de 2021 semblent continuer sur la lancée de fin 2020. Mais nous sommes agiles, nous nous adaptons au fur et à mesure ", avance la directrice générale. Le début d’année a surtout été marqué par le vote par la Confédération nationale du Crédit Mutuel (CNCM) à laquelle la banque bretonne est toujours rattachée, d’un " projet d’harmonisation " interdisant notamment à la banque de communiquer sous le nom "Groupe Arkéa", ce qu’elle faisait déjà. " Cela a renforcé notre conviction qu’il fallait avancer, plus que jamais, sur notre projet d’indépendance ", insiste Anne Le Goff. Les travaux techniques avec les autorités de tutelles ont été suspendus en 2020 à cause de la pandémie. " Nous espérons les reprendre au plus vite, mais nous n’avons pas de dates. "

Le Crédit Mutuel Arkéa défend son modèle de banque de territoires. Son siège reste basé à Brest, à la pointe bretonne.
Le Crédit Mutuel Arkéa défend son modèle de banque de territoires. Son siège reste basé à Brest, à la pointe bretonne. — Photo : Pierre Gicquel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail