Bretagne

Loisirs

Coronavirus : le parc d’attractions la Récré des 3 Curés espère une hausse de la fréquentation cet été

Par Isabelle Jaffré, le 29 mai 2020

La Récré des 3 Curés, parc d’attractions le plus important de Bretagne, rouvre le 6 juin. Un soulagement pour la famille dirigeante, qui a investi 4 millions d’euros dans une nouvelle attraction qui devait démarrer avec les vacances de Pâques.

Le nouveau grand huit de la Récré des Trois Curés devrait permettre de faire frissonner jusqu'à 450 personnes par heure.
Le nouveau grand huit de la Récré des Trois Curés devrait permettre de faire frissonner jusqu'à 450 personnes par heure. — Photo : © La Récré des Trois Curés

« Nous attendions avec impatience le feu vert des autorités ! », explique-t-on à la Récré des 3 Curés (20 salariés permanents, 4,5 M€ de CA), le plus grand parc d’attractions breton. La décision est tombée jeudi 28 mai, avec la conférence de presse du gouvernement annonçant l’accélération du déconfinement à partir du 2 juin en zone verte. Le parc d’attractions basé à Milizac (Finistère), dirigé par la famille Bonnefoy, ouvrira donc ses portes le 6 juin. Il ouvre habituellement dès le printemps ; son calendrier a ainsi été chamboulé par le confinement.

Une nouvelle attraction bientôt prête

Deuxième génération de la famille Bonnefoy, codirigeants du parc La Récré des 3 curés, dans le Finistère
Deuxième génération de la famille Bonnefoy, codirigeants du parc La Récré des 3 curés, dans le Finistère - Photo : © Isabelle Jaffré

Un coup dur pour l’entreprise qui venait d’investir 4 millions d’euros dans une nouvelle attraction, la Vertika, qui devait ouvrir le 11 avril. « Heureusement, nous travaillons avec des entreprises locales pour ce qui est du gros œuvre, de la gare, des aménagements. Les travaux ont pu reprendre même avant le 11 mai. Ça nous a rassurés », indique Nadine Bonnefoy, l’une des dirigeants de la Récré des 3 Curés. L’attraction est en cours de finalisation et attend la visite de sécurité pour démarrer. « Au plus vite, on l’espère ! »

La dirigeante ne communique pas sur les pertes engendrées par cette fermeture forcée d’avant-saison. « On pourrait regarder le chiffre d’affaires fait habituellement sur ces mois-là. Mais ça n’aurait pas vraiment de sens car on ne sait pas comment les gens vont se comporter. C’est à la fin de l’année que l’on comptera », estime-t-elle. La famille Bonnefoy espère en effet un rattrapage de la fréquentation dans les mois à venir. « D’autant que la météo est favorable ! » L’entreprise prévoyait 300 000 visiteurs en 2020 grâce à la nouvelle attraction. Impossible aujourd’hui de prévoir si elle atteindra cet objectif.

Attente sur les centres de loisirs

Les annonces gouvernementales concernant les groupes d’enfants en centre de loisirs ont cependant rassuré les dirigeants. « Nous aurons davantage de détails plus tard sur la manière dont ces centres pourront fonctionner cet été : à combien d’enfants pourront-ils venir par exemple ? Ce sont des décisions importantes pour nous », note Nadine Bonnefoy.

La jauge de rassemblement de 5 000 personnes maximum, donnée par le gouvernement, convient bien au parc de 17 hectares. « 5 000 visiteurs correspondent à nos très bonnes journées d’août. Nous sommes généralement aux alentours de 2 000 à 3 000 visiteurs par jour. Nous avons l’avantage d’avoir un grand parc, avec 90 % d’extérieur. C’est un atout pour gérer les flux. »

Le nouveau grand huit de la Récré des Trois Curés devrait permettre de faire frissonner jusqu'à 450 personnes par heure.
Le nouveau grand huit de la Récré des Trois Curés devrait permettre de faire frissonner jusqu'à 450 personnes par heure. — Photo : © La Récré des Trois Curés

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail