Brest

Restauration

CHR Numérique : la jeune pousse brestoise qui numérise les cuisines professionnelles

Par Pierre Gicquel, le 06 mars 2018

Installée depuis le début de l’année dans ses nouveaux locaux de la zone de Kergaradec, près de Brest, la jeune entreprise CHR numérique semble avoir réussi son pari : numériser les cuisines professionnelles et rester leader sur un marché qu’elle a elle-même créé il y a cinq ans.

Yves Rallon (à droite en chemise blanche) ici en compagnie des développeurs, techniciens et informaticiens de CHR Numérique, a réussi à imposer sur le marché français son innovation E-Pack Hygiène, un terminal connecté qui équipe les cuisines professionnelles. Un essai qu'il faudra transformer à l'international.
Yves Rallon (à droite en chemise blanche) ici en compagnie des développeurs, techniciens et informaticiens de CHR Numérique, a réussi à imposer sur le marché français son innovation E-Pack Hygiène, un terminal connecté qui équipe les cuisines professionnelles. Un essai qu'il faudra transformer à l'international. — Photo : Pierre Gicquel

L’idée ne pouvait venir que d’un restaurateur : il fallait savoir le temps et les efforts dépensés à respecter les normes sanitaires en cusine, pour tenter de les simplifier depuis un terminal numérique. C’est ce qu’a fait Yves Rallon, trente ans d’expérience dans le métier, en lançant en 2012 « E-Pack Hygiène ». Un service clé en main qui comprend un écran ou une tablette, reliés à un scanner et une étiqueteuse, équipés d’un logiciel de gestion HACCP, le tout connecté à un serveur à distance qui sécurise les données.

Leader sur son marché

« Nous avons créé notre propre marché il y a cinq ans et nous en sommes toujours le leader incontesté, avec 80% de parts du marché français. L’arrivée de la concurrence nous a même aidé car cela a rassuré les clients sur la réalité du marché », se félicite Yves Rallon.
Si la plus grande part de sa clientèle reste à ce jour les indépendants, restaurants et métiers de bouche, CHR Numérique travaille désormais aussi avec des grands groupes de la restauration collective et de la GMS. « Les groupes se décident enfin à digitaliser leurs cuisines. Il faut comprendre que lorsqu’on veut remplacer le papier par le digital dans 200 ou 300 sites, cela nécessite tout un process. C’est une opération lourde. »
Cette diversification a donc amené à un fort développement de l’activité. Début 2018, l’entreprise comptait déjà 72 salariés. « Une vingtaine d’embauches sont prévues d’ici la fin de l’année, que ce soit des profils de commerciaux, d’ingénieurs ou en production ».

Yves Rallon, PDG de CHR Numérique.
Yves Rallon, PDG de CHR Numérique. - Photo : Pierre Gicquel

Hypercroissance au rendez-vous

CHR Numérique a fait le pari, au départ, d’un service premium par abonnement à partir de 89 euros par mois et par contrat de trois ans. « Nous venons l’installer sur place, le configurons aux exigences du restaurateur, formons les utilisateurs et offrons une assistance 7j/7. Et depuis, le tarif n’a pas bougé, notre taux de renouvellement de contrat atteint 85% et nous comptons plus de 5 000 clients, pour 20 000 utilisateurs.»
En 2015, CHR Numérique réalisait déjà 1,8 M€ de chiffre d’affaires. En 2016, elle atteignait 3,7 M€, puis 6 M€ en 2017. « Et pour 2018, nous visons les 10 millions d’euros, en conservant un niveau de croissance de 70% par an. Nous venons d’élargir notre gamme, avec une offre low-cost et de nouveaux services, comme la gestion de déchets.» 

Prochaine étape : l’international

Déjà présent en Belgique, Suisse, Luxembourg, Allemagne et Portugal, CHR Numérique veut grandir à l’international : « Nous passons de l’amorçage à une stratégie qui vise l’export. La Suède, la Pologne, le Maroc, l’Espagne, sont entre autres les nouveaux marchés vers lesquels nous nous tournons.» Un développement qui se fera depuis Brest, « car je ne suis qu’à une heure de Paris en avion, car Brest permet d’avoir beaucoup d’espace à moindre coût, et que le fait de venir de Bretagne offre une image de sérieux dans la profession. »

Yves Rallon (à droite en chemise blanche) ici en compagnie des développeurs, techniciens et informaticiens de CHR Numérique, a réussi à imposer sur le marché français son innovation E-Pack Hygiène, un terminal connecté qui équipe les cuisines professionnelles. Un essai qu'il faudra transformer à l'international.
Yves Rallon (à droite en chemise blanche) ici en compagnie des développeurs, techniciens et informaticiens de CHR Numérique, a réussi à imposer sur le marché français son innovation E-Pack Hygiène, un terminal connecté qui équipe les cuisines professionnelles. Un essai qu'il faudra transformer à l'international. — Photo : Pierre Gicquel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail