Finistère

Transport

Cars Bihan : le transport, une affaire de famille

Par Jean-Marc Le Droff, le 21 décembre 2018

Quatre-vingt dix ans après sa création à Plounéour-Trez (Finistère), le groupe Bihan est devenu un acteur incontournable du transport de personnes en Bretagne. Philippe Bihan représente la troisième génération au volant de l'entreprise et compte bien poursuivre son développement pour préparer l'arrivée de la suivante.

Philippe Bihan, gérant du groupe de transport de personnes breton SAS Sobihan.
Philippe Bihan est la troisième génération au volant du groupe de transport de personnes breton du même nom. — Photo : © Jean-Marc Le Droff / Le Journal des entreprises

« C’est mon grand-père, Joseph, qui a créé l’entreprise en 1929, à Plounéour-Trez. À l’époque, il élevait des chevaux mais il a rapidement compris l’intérêt des moteurs qui allaient bientôt les remplacer », se souvient Philippe Bihan, président du groupe de transport de personnes finistérien Bihan (SAS Sofibihan). Joseph Bihan mise alors sur les camions et les autocars, avant de se spécialiser dans le transport de voyageurs avec, déjà, des lignes régulières vers Landerneau et Brest. Après la guerre, il commence à racheter de petites entreprises de transport autour de Lesneven. En 1972, il crée la SAS Cars Bihan, dont les actionnaires sont ses enfants.

« Je suis entré dans l’entreprise en 1983, à 20 ans, dans la partie exploitation où je travaillais avec mon oncle et ma tante », raconte Philippe Bihan. Très vite, l’entreprise sera parmi les premières à faire le choix de s’informatiser. En 1996, le siège déménage à Lesneven, une implantation plus centrale pour piloter son activité. En 2002, avec son frère et son cousin, Philippe Bihan prend la tête de la trentaine de salariés de l’entreprise, qui dispose alors d’un parc d’une trentaine d’autocars.

Réseau et confrères

« Nous avons rapidement compris qu’il nous fallait des appuis pour continuer à développer l’entreprise », poursuit le dirigeant. Les cars Bihan entrent alors dans la FNTV et dans Réunir, un réseau de PME de transport de voyageurs. Entre 2002 et 2011, l’entreprise familiale décroche plusieurs appels d’offres, notamment pour du transport scolaire et la sous-traitance du réseau Bibus, activités qui représentent toujours aujourd’hui 80 % de son chiffre d’affaires. En 2010, le groupe se lance dans le transport sanitaire en rachetant ses voisins de Lesneven Assistance (15 salariés, 15 véhicules). L’année suivante, il rachète ses confrères des cars des Abers (30 salariés, 30 d’autocars), puis l’Ambulance de l’Étoile Bleue à Saint-Pol-de-Léon et Plabennec (45 salariés, 35 véhicules).

« Une vraie solidarité dans le métier »

Dernière acquisition en date : les Voyages Le Bris (15 salariés, 15 autocars), qu’il a rachetés en 2015 en partenariat avec les cars Labat, un autre confrère. « Nous sommes en train de faire construire un nouveau site (1,9 M€ d’investissement, NDLR), à Guipavas, qui accueillera les Voyages Le Bris mais aussi une antenne des Cars Bihan et des Cars Labat. Cela va nous permettre de gérer plus facilement nos affaires sur Brest », explique Philippe Bihan. En parallèle, les cars Bihan sont récemment entrés au capital des Voyages Perrin (Ille-et-Vilaine) aux côtés de huit autres entreprises, ainsi que des Transports Perraud (Isère) aux côtés de 29 autres confrères.

« Il y a une vraie solidarité dans notre métier », estime Philippe Bihan, qui dirige désormais un groupe - la SAS Sofibihan - qui pèse aujourd’hui 14 M€ de chiffre d'affaires annuel, emploie 170 salariés et dispose d’un parc de 170 véhicules. « Nous avons encore plein de projets et n’excluons pas de nouvelles acquisitions… Il y a encore tellement de choses à faire dans le domaine de la mobilité, et la nouvelle génération arrive ! », conclut-il dans un sourire.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail