Transport

Brittany Ferries investit 220 millions d'euros dans deux nouveaux navires hybrides

Par Jean-Marc Le Droff, le 20 juillet 2021

En pleine tempête face aux conséquences de la crise sanitaire et du Brexit, Brittany Ferries continue à miser sur l’avenir. La compagnie maritime finistérienne vient d’annoncer la commande de deux navires hybrides fonctionnant au gaz naturel liquéfié et à l’électricité, pour un montant global de 220 millions d’euros.

La Brittany Ferries vient d’annoncer la commande de deux nouveaux navires hybrides GNL-électrique.
La Brittany Ferries vient d’annoncer la commande de deux nouveaux navires hybrides GNL-électrique. — Photo : Brittany Ferries

La compagnie maritime Brittany Ferries, basée à Roscoff (Finistère), vient d’annoncer la commande de deux navires hybrides gaz naturel liquéfié-électrique pour assurer le renouvellement de sa flotte, en partenariat avec la Région Bretagne et la Région Normandie. Construits en Chine, ces deux navires seront ensuite affrétés à l’armateur suédois Stena RoRo pour une durée de dix ans, avec option d’achat à quatre ans. Un montage déjà utilisé par le passé, et qui permet de considérablement réduire le coût de cet investissement pour la Brittany Ferries : 220 millions d’euros contre 400 millions d’euros pour des navires neufs.

En remplacement du Bretagne et du Normandie

Ces deux nouveaux navires, dont la livraison est prévue en 2024 et 2025, viendront remplacer le "Bretagne", entré dans la flotte il y a trente-deux ans pour assurer la ligne Saint-Malo-Portsmouth, et le "Normandie", qui dessert la liaison Caen-Portsmouth depuis trente ans. Grâce au successeur du Bretagne, la Brittany Ferries espère réaliser 8,5 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel en plus, et 3,5 millions d’euros de plus avec celui du Normandie.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre du plan de renouvellement de la flotte de la compagnie roscovite entamé depuis 2016 et de son plan de relance post-Covid. Un plan qui entend notamment répondre aux attentes sociétales en réduisant l’empreinte environnementale de la flotte. Grâce à un travail sur le design de ces deux nouveaux navires, la compagnie espère ainsi réduire de 5 % à 10 % leurs émissions de gaz à effet de serre. Ensuite, "l’introduction du système hybride optimisé permettra à terme d’atteindre une réduction totale de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre entre 10 et 20 %", indique la compagnie.

Ces deux unités rejoindront ainsi deux autres nouveaux navires propulsés au GNL, le Salamanca et le Santoña, dont l’arrivée est prévue respectivement en 2022 et 2023 pour opérer sur les lignes reliant le Royaume-Uni à l’Espagne. En juin, la Brittany Ferries a par ailleurs signé un partenariat avec une start-up américaine pour mettre au point des ferries volants, nommés Seagliders. Pour mémoire, Brittany Ferries dispose de 12 navires opérant entre la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Irlande.

"Ces investissements sont la meilleure réponse à la crise"

Très affectée par la crise sanitaire et le Brexit, la Brittany Ferries, qui emploie 2 474 personnes, a vu son chiffre d’affaires chuter de 57 % en 2020, passant de 469 millions d’euros en 2019 à 202,4 millions d’euros. Et les mois à venir ne s’annoncent guère plus radieux. "Nous nous attendons à ne transporter que 350 000 passagers sur la saison estivale, quand nous en avons transporté 500 000 sur la même période l’année dernière", confie Jean-Marc Roué, le président du conseil de surveillance de Brittany Ferries. Mais pas question pour autant de ne pas anticiper le retour de jours meilleurs.

"La commande de ces deux navires est une très bonne nouvelle pour l’avenir de Brittany Ferries et pour le futur des liaisons transmanche", estime ainsi Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, pour qui "ces investissements sont les meilleures réponses à la crise". Un avis partagé par Hervé Morin, président de la Région Normandie, qui se félicite que "la compagnie développe et modernise ses navires sur les lignes transmanche Caen-Portsmouth et Saint-Malo-Portsmouth. Ces deux navires innovants sur le volet environnemental et énergétique s’inscrivent dans la volonté de la Région de voir circuler des transports plus propres", estime-t-il.

La Brittany Ferries vient d’annoncer la commande de deux nouveaux navires hybrides GNL-électrique.
La Brittany Ferries vient d’annoncer la commande de deux nouveaux navires hybrides GNL-électrique. — Photo : Brittany Ferries

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail