Transport

Brittany Ferries : des tests grandeur nature dans les ports pour préparer un Brexit dur

Par Isabelle Jaffré, le 02 octobre 2019

Dans le flou du prochain Brexit, la compagnie Brittany Ferries s'organise pour faire face à d'éventuelles formalités douanières plus strictes. Des marches à blanc sont réalisées dans les ports où la compagnie est installée.

Véhicule contrôlé par la Douane lors de la marche à blanc à Roscoff.
Véhicule contrôlé par la Douane lors de la marche à blanc à Roscoff. — Photo : © Albert Pennec

Brittany Ferries (2 400 à 3 100 salariés, 444,2 M€ de CA) a organisé à Roscoff le 1er octobre l’un de ces tests grandeur nature Roscoff dans l’éventualité d’un Brexit sans accord. Un no deal le 31 octobre impliquerait en effet le retour à des formalités douanières strictes. Le dispositif mis en place a pour objectif de fluidifier le contrôle des marchandises et d’éviter ainsi l’engorgement qui pourrait en résulter.

Dématérialisation des documents

La compagnie se prépare depuis près d’un an à adapter son système d’information afin d’optimiser la circulation des informations avec les services des douanes français. L’entreprise a également développé des outils de communication avec les chauffeurs fret via des écrans et un système de sms. Une dématérialisation des documents pour une « frontière intelligente ».

Cette marche à blanc a permis de confirmer le bon fonctionnement des outils et procédures ainsi que la bonne coordination entre les différents acteurs que sont services des douanes et les services vétérinaires. « Nous devons continuer à nous préparer au plus dur en continuant à espérer le meilleur. Un accord entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne est la meilleure solution à court et moyen terme. Par ces tests grandeur nature, nous rassurons nos clients en leur affirmant que nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la libre circulation des marchandises », explique Jean-Marc Roué, président du Conseil de Surveillance Brittany Ferries.

D’autres tests sont prévus dans trois autres ports qu’elle dessert également. Au Havre le 10 octobre, à Cherbourg le 15 octobre puis à Saint-Malo le 17 octobre.

Véhicule contrôlé par la Douane lors de la marche à blanc à Roscoff.
Véhicule contrôlé par la Douane lors de la marche à blanc à Roscoff. — Photo : © Albert Pennec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.