Bretagne

Hôtellerie

B&B Hotels : Georges Sampeur passe la barre à Fabrice Collet

Par Pierre Gicquel, le 26 janvier 2018

Changement de gouvernance en vue pour le groupe B&B Hotels. L'entreprise, dont le siège social est à Brest et qui compte 424 hôtels dont 262 en France, verra son dirigeant Georges Sampeur passer le témoin à son bras droit Fabrice Collet au cours de l'année 2018. Témoignage des deux dirigeants.

Georges Sampeur, à gauche, et Fabrice Collet, à droite, dirigeront ensemble B&B Hotels jusqu'à la fin de l'année 2018. — Photo : B&B Hotels

Appelé à diriger B&B Hotels en 2003, Georges Sampeur en aura fait un groupe d'envergure internationale en à peine quinze ans : le groupe a vu le nombre de ses hôtels quadrupler sous sa gouvernance, pour arriver à un total actuel de 424, dont 262 en France, qui emploient près de 700 personnes. De quoi nourrir une croissance continue de son volume d'affaires, qui atteignait 424 millions d'euros en 2016 (+15% par rapport à 2015) et près de 500 millions d'euros en 2017 (+18%, chiffre non officialisé).

Un déploiement jusqu'au Brésil

B&B Hotels a ainsi gravi les échelons pour devenir le numéro 3 français de l'hôtellerie économique, en s'appuyant sur un concept "éconochic" qui continue à séduire en France et en Europe, notamment outre-Rhin où l'on compte une centaine d'hôtels B&B. Il séduit jusqu'au Brésil, un territoire où le groupe a récemment inauguré un premier hôtel. C'est dans ce contexte que Georges Sampeur a décidé de passer le témoin à Fabrice Collet, arrivé dans l'entreprise il y a six ans et nommé au poste de directeur général adjoint il y a deux ans. 

Changement de capitaine, mais pas de cap 

Âgé de 64 ans, Georges Sampeur ne quitte pas les affaires pour autant. Il assurera même la transition pendant un an : « L’âge du capitaine ne doit pas être un problème mais j’ai estimé qu’il était de mon devoir d’assurer la reprise et donc la pérennité du groupe. Fabrice était jusqu'ici directeur général adjoint et j'ai proposé à nos actionnaires de le promouvoir au poste de directeur général, tout en restant président d’une nouvelle structure, qui repassera par la suite en SAS ».

Un changement de statut en société anonyme avec conseil d'administration, « purement technique » et temporaire, qui ne changera en rien le mode de fonctionnement du groupe, mais qui permettra un passage de relais en douceur. En clair, Fabrice Collet sera devenu le PDG de B&B Hotels d'ici à la fin de l'année 2018.

« L’âge du capitaine ne doit pas être un problème mais j’ai estimé qu’il était de mon devoir d’assurer la reprise et donc la pérennité du groupe. »

Et après? « J'arrive à un âge où l'on a envie de consacrer plus de temps pour soi. Mais je suis aussi administrateur d'autres entreprises, j'aurai donc de quoi m'occuper. Je préside par exemple la Fondation Services Lab, placée sous l'égide de la Fondation de France, un laboratoire de recherche pour le management et marketing des services. »  (NDLR, Georges Sampeur est aussi actionnaire majoritaire du Journal des Entreprises, via sa holding personnelle, la Financière Gaspard 2).

De son côté, Fabrice Collet annonce vouloir continuer à porter le même projet que celui initié par son prédécesseur: « J'ai la chance incroyable que le conseil de surveillance et Georges me confient une entreprise en bonne santé, avec une équipe qui présente un dynamisme extraordinaire. Le projet est d'atteindre les 600 hôtels en 2020 et peut-être que nous estimerons notre tâche accomplie en inaugurant notre millième hôtel... »

Photo : B&B Hotels

50 nouveaux hôtels en 2018

Pour tenter d'atteindre cet objectif, cinquante hôtels devraient être construits en 2018, dont un tiers en France, premier marché pour le groupe: « Nous visons dix à vingt hôtels par an en France dans les prochaines années. Nous avons identifié une centaine de villes secondaires où B&B est encore absent mais pas la concurrence. Nous allons aussi densifier notre présence en périphérie des grandes villes comme Paris, Bordeaux, Lille, Nice, Rouen, Reims, etc.», indique Fabrice Collet.

Déploiement en Espagne et en Italie

Un autre tiers des projets de construction concernera l'Allemagne, et le dernier tiers le reste du monde : « En particulier en Espagne et en Italie, deux marchés formidables car l'offre économique y est aujourd'hui servie par des hôtels indépendants. Or les consommateurs sont en attente d’une offre de chaîne, précise le dirigeant. On va essayer d’aller le plus vite possible mais en respectant le rythme du pays ».

Quant aux autres continents, si le Brésil est clairement un territoire visé par B&B Hotels, il n'est pas question d'aller vers l'Asie « où l'on trouve déjà des acteurs de poids », ni au Maroc, où le groupe compte un seul hôtel.

« Le projet est d'atteindre les 600 hôtels en 2020 et peut-être que nous estimerons notre tâche accomplie en inaugurant notre millième hôtel... »

En parallèle de ces projets de constructions, le groupe rénove actuellement 160 de ses hôtels : « Un investissement de 100 millions d'euros, confie Fabrice Collet. 82 ont été rénovés en 2017, une cinquantaine le sera en 2018 et les trente derniers en 2019. Cela marche, car on observe une augmentation de la fréquentation dans ces structures ».

Enfin, la croissance externe par des acquisitions est aussi un des axes envisagés par le duo de dirigeants: « C’est une source de développement envisageable, mais pas une cible en particulier », répond Georges Sampeur, de manière prudente. Un autre levier de croissance sera plutôt la numérisation des services, selon Fabrice Collet : « Construire de nouveaux hôtels et avoir des clients satisfaits et qui reviennent, sont nos deux véritables axes de croissance. Nous allons simplifier leur expérience avec B&B en généralisant le check-in à distance par une application, et simplifier encore plus la réservation sur le web. »

Georges Sampeur, à gauche, et Fabrice Collet, à droite, dirigeront ensemble B&B Hotels jusqu'à la fin de l'année 2018. — Photo : B&B Hotels

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture