Bretagne

Services

Arzel investit dans la location

Par Isabelle Jaffré, le 05 novembre 2019

La PME de Plouédern Arzel, concessionnaire de matériel de manutention affiche une croissance régulière. Xavier Chacun, son dirigeant a investi 4,5 millions d’euros pour appuyer son développement, notamment dans la location.

Xavier Chacun a repris Arzel en 1995.
Xavier Chacun a repris Arzel en 1995. — Photo : © Arzel

On n’arrête plus Arzel. Le concessionnaire de matériel pour l’industrie, le bâtiment et l’agricole basé à Plouédern, affiche un chiffre d’affaires de 28,2 millions d’euros sur l’exercice 2018-2019, soit une progression de 17 % en un an. « Nous venons de vendre notre 2 500e machine Manitou ! », annonce fièrement Xavier Chacun, qui a repris la société en 1995, au fondateur, Louis Arzel. À l’époque, Arzel emploie 15 personnes, pour un chiffre d’affaires de 19 millions de francs (environ 3 M€). Aujourd’hui, l’entreprise emploie 90 salariés (dont 12 commerciaux et 75 techniciens) dans quatre agences installées dans le Finistère et les Côtes-d’Armor et annonce plus de 4 500 clients.

Agence rénovée à Coëtmieux

Revendeur (neuf et occasion) exclusif de la marque Manitou, mais aussi de Toyota et plus récemment de Komatsu dans le Finistère et les Côtes-d’Armor, Arzel s’est développé sous l’impulsion de Xavier Chacun et de son épouse. Le couple a diversifié l’activité vers l’industrie et l’agriculture. Ce dernier secteur est, depuis, devenu la première clientèle d’Arzel. L’entreprise, qui a déménagé de Landivisiau vers Plouédern en 2002, s’est également développée géographiquement. Déjà présente près de Saint-Brieuc depuis le rachat du concurrent Laho en 2003, Arzel a ouvert une agence à Quimper en 2008 et une autre près de Guingamp en 2014.

Arzel est distributeur exclusif de Manitou dans le Finistère et les Côtes d'Armor.
Arzel est distributeur exclusif de Manitou dans le Finistère et les Côtes d'Armor. - Photo : © Arzel

Cette année, Arzel a racheté l’agence de Coëtmieux (Côtes-d’Armor) dont elle louait les locaux et a investi 1,3 million d’euros pour tout rénover. « Cela faisait sept ans que je voulais racheter les murs. L’emplacement est très bien, mais les locaux étaient en ruines, résume le chef d’entreprise. Nous avons donc tout rasé pour reconstruire un bâtiment de 1 300 m². Durant les travaux, une partie de l’activité est restée sur le site, une autre a été orientée vers les autres agences. La nouvelle agence devrait être prête fin 2020. » Pour l’année prochaine, Xavier Chacun, regarde aussi encore plus à l’Est. « Je cherche un terrain à côté de Rennes pour que nous nous y installions courant 2020. Plus tard, nous irons vers le Morbihan. »

La location pour grandir encore

L’autre investissement d’Arzel concerne une activité que Xavier Chacun veut voir progresser : la location de matériel. « En 2018, nous avons lancé un plan de développement de location à court terme. C’est un investissement de 2,5 millions d’euros pour des machines », explique le dirigeant. Pour la location, Arzel est associé en franchise à l’enseigne Actis Location, créée par Manitou et Toyota.

« La location courte et moyenne durée va être une priorité de notre développement dans les années à venir », prédit le dirigeant, qui a donc investi pour se doter d’un parc de plus de 300 matériels récents, des chariots aux mini-pelles en passant par des pompes à chapes, découpeuses, plaques vibrantes, etc. « Et pour mieux répondre aux demandes de nos clients, nous avons aussi acheté des camions pour le transport du matériel, ajoute-t-il. Au total, 4,5 millions d’euros ont été investis en 2018 et 2019. » Mais cette croissance doit s’accompagner d’embauches. « Nous avons un mal fou à trouver des gens ! On est constamment en recherche depuis de nombreuses années déjà », regrette cependant Xavier Chacun.

Xavier Chacun a repris Arzel en 1995.
Xavier Chacun a repris Arzel en 1995. — Photo : © Arzel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.