Bretagne

BTP

Après le décès de sa présidente en mai, trois premières entreprises du groupe Raub reprises

Par Isabelle Jaffré, le 10 novembre 2022

Suite au décès de la présidente du groupe Raub, Évelyne Lucas, en mai dernier, Catherine Raub, sa sœur et vice-présidente du groupe, a décidé d’accélérer le plan de succession des sept sociétés du groupe breton spécialiste du bâtiment. Trois sociétés ont d’ores et déjà été reprises par Sylvain Muller.

Raub PVC est l’une des entreprises du groupe Raub reprise par Sylvain Muller.
Raub PVC est l’une des entreprises du groupe Raub reprise par Sylvain Muller. — Photo : DR

Le 28 mai dernier, le groupe breton Raub (210 salariés, 23 M€ de CA) perdait brutalement sa présidente Évelyne Lucas. Celle qui était aussi présidente de la CCIMBO dirigeait le groupe familial depuis 1998 avec sa sœur Catherine Raub, vice-présidente. Un coup dur pour l’entreprise du bâtiment qui amène aujourd’hui Catherine Raub à accélérer le plan de succession des sept sociétés qui forment le groupe : Peinture Revêtement de Cornouaille, Raub Lannion Peinture, Raub Lannion Miroiterie, Raub PVC, la Miroiterie Raub, Miroiterie de Cornouaille et Raub Peinture et Sol.

Sylvain Muller reprend trois sociétés

Une première reprise est déjà actée. Sylvain Muller a désormais la gestion des entreprises Raub PVC, La Miroiterie Raub à Guilers ainsi que la Miroiterie de Cornouaille à Quimper (100 salariés au total). Le nouveau directeur général - depuis le 17 octobre - sera accompagné par la famille Raub. Ancien directeur général du spécialiste des fenêtres et fermetures Le Nouy (basé à Briec, dans le Finistère), l’homme de 51 ans affiche 15 ans d’expérience dans le métier de la menuiserie. Il a également été directeur commercial puis directeur général chez un gammiste en aluminium, filiale du groupe Hydro (Sapabuilding, Technal et Wicona). "Nous sommes sur une transmission préparée et fiabilisée car Sylvain Muller est déjà aux manettes et a rencontré chacun des collaborateurs", précise Catherine Raub.

Le repreneur veut appliquer une stratégie de montée en gamme de la marque Raub en s’appuyant sur les compétences et expertises dans le domaine de la menuiserie pour retrouver de la croissance. "Avec la reprise de ces trois entreprises, j’ai l’opportunité de faire converger des valeurs et des compétences afin de proposer des produits de qualité à l’ensemble de nos clients, indique le directeur général. Je suis ravi de pouvoir continuer à écrire l’histoire de cette belle famille en m’appuyant sur un héritage bientôt centenaire." En effet, le groupe est né en 1923 avec la création de l’entreprise de peinture J. Raub par Joseph Raub. Le groupe s’était ensuite diversifié et avait grandi au fil des ans grâce à des créations et des rachats, notamment dans l’activité miroiterie.

Recherche de repreneurs pour les autres sociétés

Catherine Raub va poursuivre son plan de succession. Des négociations sont en cours pour PRC, Raub Lannion Peinture et Raub Lannion Miroiterie. "Nous avons quelques pistes sérieuses qui nous permettent de rassurer nos collaborateurs sur l’avenir de PRC, Raub Lannion et Raub Lannion Miroiterie. Ces entreprises sont en activité normale et leur carnet de commandes est stabilisé", explique la dirigeante.

Seul point noir : Raub Brest, Peinture et Sol, qui a dû déclarer une cessation de paiements auprès du tribunal de commerce début novembre. Déjà en difficulté, l’entreprise a connu une baisse d’activité supplémentaire pendant la crise Covid, qui a empêchée les interventions chez les particuliers pendant plusieurs mois. “Nous sommes en recherche active de repreneurs. Nous restons évidemment très attentifs à la situation du personnel de Raub Peinture et Sol qui compte 43 salariés et contribuerons à leur accompagnement”, insiste Catherine Raub.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition