Industrie

Agromousquetaires : Investissements en Bretagne

Par Ségolène Mahias, le 04 septembre 2015

Porc Intermarché et sa filiale Agromousquetaires ont lancé leur programme de travaux au sein de Josselin (56) Porc Abattage, mais dans leur usine de Briec.

Photo : CC-BY-ALEXGUILLAUME-UNSPLASH

La page Gad se tourne peu à peu à Josselin (56). Repris en septembre dernier par la SVA Jean Rozé (groupement des Mousquetaires), il porte désormais le nom de Josselin Porc Abattage (JPA). La fin de l'ère Gad à Josselin ne s'était pas faite sans conséquence sociale. Aujourd'hui, l'établissement emploie 600 salariés auxquels s'ajoutent 200 CDD et intérimaires. « L'effectif est en vitesse de croisière », résume son dirigeant. Changement de nom donc et nouvelle ère avec la confirmation d'une annonce faite lors de la reprise. Intermarché investit 20 millions d'euros sur le site josselinais. « Nous avions annoncé cet investissement, nous le confirmons. C'est lancé. Nous avons hérité d'une chaîne d'abattage mise en place quand l'entreprise s'appelait Olympig. C'est un bel équipement. Nous allons désormais augmenter nos capacités d'abattage », indique Yves Audo, vice président d'Agromousquetaires, la filiale industrielle d'Intermarché et président de JPA.




55 millions d'euros investis sur 5 ans

Dans le détail, l'abattoir va s'agrandir et moderniser ses lignes de découpe et celles de désossage de carcasses. Les zones de stockage vont également être augmentées. Sur un plan très pratique, cet investissement va permettre à l'unité morbihannaise de passer de 23.500 porcs abattus par semaine à 28.000 cochons par semaine. Sur site, le chantier est lancé. Il devrait s'achever au premier semestre 2017.




Des approvisionnements maîtrisés

Pour Intermarché, JPA est la première étape d'un important programme d'investissements. « Au total, nous investirons 55 millions d'euros sur nos trois abattoirs de porcs qui se situent tous en Bretagne. En, 2016, nous moderniserons la partie abattoir de Gâtines Viandes, à la Guerche-de-Bretagne (35) et au sein de SBA, à Briec (29) (NDLR : site acquis en 2014), nous reconfigurerons l'ensemble. » S'appuyant sur ces trois abattoirs bretons, Agromousquetaires joue la carte de la complémentarité et traite désormais 100 % de ses approvisionnements. Et pas de soucis de débouchés pour les produits. 90 % sont acheminés vers les supermarchés et 15 % à l'export. La restauration hors foyer étant le dernier marché. L'acquisition du site de Josselin n'était pas programmée dans la stratégie de l'industriel. « Cela a été une opportunité qu'Agromousquetaires a saisie. Clairement, nous n'avions pas prévu de construire un abattoir. Nous avons eu la possibilité de racheter Josselin et donc d'étoffer notre outil de production. Il faut aller plus loin et investir dans l'outil français pour que celui-ci reste permanent. C'est le sens de notre plan d'investissements à cinq ans au sein de la filière porc. »



Ségolène Mahias

agromousquetaires
Président : Didier Duhaupand Vice-président : Yves Audo 64 sites de production 12 filières 11.000 collaborateurs 3,8 Md? de CA

Photo : CC-BY-ALEXGUILLAUME-UNSPLASH

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail