Brest

Aéronautique

Aéroport de Brest : fréquentation en hausse et nouvelles destinations

Par Pierre Gicquel, le 08 février 2018

Loïc Abjean, directeur d'exploitation et Véronique Guével, directrice commerciale de l'aéroport Brest Bretagne, ont présenté des chiffres de fréquentation 2017 positifs. Et pour 2018, de nouvelles destinations et d'importants travaux sont prévus.

Véronique Guével, directrice commerciale, et Loïc Abjean, directeur d'exploitation de l'aéroport Brest Bretagne, ont présenté les chiffres en hausse pour l'infrastructure, gérée par le consortium Rein Lusk (CCIMBO) — Photo : Pierre Gicquel

L'aéroport Brest Bretagne reste au premier rang breton en termes de fréquentation, avec 1.046.581 passagers transportés en 2017, soit une hausse de 3,5% par rapport à 2016. « C'est le deuxième meilleur trafic de ces dix dernières années, précise Loïc Abjean, directeur d'exploitation de l'aéroport. Nous prévoyons d'atteindre les 1.100.000 passagers en 2018 et nous visons le doublement de ce chiffre d'ici à 2036 », date de fin du contrat d'exploitation, signé en 2016 entre la Région Bretagne et le consortium Rein Lusk (dont la CCIMBO est majoritaire).

Boosté par les lignes internationales

La moitié des passagers ont logiquement volé vers Paris et ses hubs internationaux (291.636 vers Orly et 240.998 vers Roissy CDG) et un autre tiers des passagers a volé sur les lignes régionales (389.600). Pas de révolution de côté là, par contre: « le trafic a été boosté par les lignes internationales comme Barcelone, la plus fréquentée avec 17 000 passagers » se félicite Loïc Abjean. La fréquentation des lignes internationales est donc en hausse de 23,3% par rapport à 2016, avec un total de 42.376 passagers en 2017. 
Une hausse qui s'explique aussi par l'arrivée de nouvelles destinations (Lanzarote, Héraklion, Marrakech, Djerba) qui ont séduit les Bretons. Mais pas uniquement, comme le souligne Véronique Guével: « Lorsque la ligne vers Barcelone a été ouverte en 2012, on comptait 99,9% de passagers Bretons. Or la bonne surprise est qu'en 2017, c'était 55% de Bretons et 45% d'Espagnols.»
La typologie des passagers de l'aéroport de Brest étant répartie, d'après une enquête menée sur place, répartie à 55% pour une clientèle business et 45% pour une clientèle tourisme et déplacements personnels, difficile pour autant de tirer des conclusions sur l'attractivité du territoire, comme le souligne Loïc Abjean: «La ligne vers Montpellier présente la même part d'import. Cela prouve un intérêt business et tourisme pour notre zone mais je dirais que cela frémit et que cela n'est pas encore gagné.» 

Low cost et nouvelles tendances

Autre tendance qui change la donne, la démocratisation de l'aérien et le succès des vols hybrides (vols secs ou vols + séjours): « Il faut oublier l'idée que charter = vacances et que ligne régulière = business. Les charters ne sont plus seulement opérés par des tour operators, on peut réserver un vol sec sur leur site. Et le trafic vacances a beaucoup augmenté sur nos lignes régulières » constate Loïc Abjean, qui se dit à l'affût de nouveaux services à proposer pour continuer à augmenter la fréquentation. « Comme un service de location de vans à l'aéroport qui débutera bientôt, ou d'autres offres intégrées. »
Côté low cost, en 2017, Ryanair reste la première compagnie pour Brest, avec 105.000 passagers (Marseille), suivi par Volotéa et ses 68.000 passagers (Corse, Montpellier, Toulouse) et Easyjet, avec 65.000 passagers (Lyon).

2018: Lille, Figari, Marseille, Bordeaux...

Concernant les nouveautés pour 2018 : Ryanair va rendre ses vols vers Marseille quotidiens à partir du 25 mars, avec sept vols par semaine. Hop! proposera également cette destination le mardi et le jeudi, durant l'été uniquement. La même compagnie ouvrira une ligne vers Lille tous les jours sauf le samedi, aussi à partir du 25 mars. Bordeaux voit sa fréquence augmentée par Chalair à quatre vols quotidiens. Et Volotéa ajoutera une ligne hebdomadaire vers Figari du 21 avril au 6 octobre. D'autres nouveautés sont prévus du côté des destination estivales (Grèce, Canaries, etc.)

15 M€ de travaux jusqu'en 2022 et une vue sur le fret

Annoncé il y a quelques mois déjà, le plan d'investissement de 15 millions d'euros jusqu'en 2022, en vue d'améliorer le parking avion, les parkings visiteurs, l'accessibilité à l'aéroport et le réaménagement de l'aérogare et ses commerces, passera à l'étape travaux « d'ici la fin de l'année 2018 », estime Loïc Abjean. «Parmi les projets importants, nous souhaitons développer notre zone de fret. Nous comptons déjà un fret express et postal mais la partie cargo peut grandir. C'est une demande qui émane des entreprises locales, notamment pour l'export dans l'agricole ».

Véronique Guével, directrice commerciale, et Loïc Abjean, directeur d'exploitation de l'aéroport Brest Bretagne, ont présenté les chiffres en hausse pour l'infrastructure, gérée par le consortium Rein Lusk (CCIMBO) — Photo : Pierre Gicquel