Côtes-d'Armor

BTP

Interview William Rivallan : « Sous mon impulsion, Herry Constructions reprend son indépendance »

Entretien avec William Rivallan, gérant de Herry Construction

Propos recueillis par Julien Uguet - 24 septembre 2020

Adossée au groupe Ciméo depuis 2017, la société bretonne Herry Constructions vient de retrouver son indépendance, sous l’impulsion de l’un de ses trois associés, William Rivallan. Entretien.

William Rivallan, PDG d'Herry Construction à Paimpol.
William Rivallan, PDG d'Herry Construction à Paimpol. — Photo : @DR

Pourquoi avoir choisi de reprendre seul l’entreprise Herry Constructions ?

William Rivallan : L’entreprise Herry Constructions est une entreprise emblématique du BTP dans le secteur de Paimpol avec 30 salariés et 3 millions d’euros de chiffre d’affaires. J’ai participé, en 2017, à sa reprise à la barre du tribunal de commerce de Saint-Brieuc en m’associant aux dirigeants du groupe Ciméo, François Fraïoli et Ludovic Eveno, À l’époque, Herry ne pesait plus qu’un million d’euros de chiffre d’affaires pour 11 salariés. Mais, trois ans plus tard, je souhaitais retrouver une certaine indépendance. J’ai décidé de continuer tout seul, non pas par désaccord avec mes coactionnaires car la cession s’est bien déroulée, mais davantage par envie d’accélérer le développement de l’entreprise, de creuser mes propres idées, de revêtir enfin, en solo, l’habit de chef d’entreprise.

Cette envie de reprendre une entreprise guide votre parcours professionnel depuis longtemps…

J’aspirais depuis longtemps à se lancer. Titulaire d’un DUT en génie civil, j’ai fait mes classes au sein de l’entreprise Le Du à Châtelaudren. Après une expérience à Paris dans le génie climatique et la maintenance, je suis revenu en Bretagne en 2004 au sein du groupe immobilier Céléos. C’était une belle époque, très formatrice puisque chaque chargé d’opération disposait d’une vue d’ensemble sur le montage et dans le suivi des projets résidentiels. En 2009, j’ai rejoint le cabinet d’architecture BAAU d’Arnaud Blanchard à Saint-Brieuc où j’ai pu renforcer mes compétences en maîtrise d’œuvre. Après un passage chez Batim Ingénierie à Plérin, j’ai intégré l’entreprise Labbé Bâtisseur, toujours à Plérin, dirigée par Arlette Labbé, ex-président de la FFB 22. Le projet était de prendre la suite mais, comme dans beaucoup de reprises, nous n’avons pas réussi à nous mettre d’accord sur une vision commune. Nos chemins se sont séparés. C’est à ce moment-là que j’ai eu connaissance des difficultés d’Herry Constructions.

Quels sont vos projets pour Herry Constructions ?

Le nom Herry est connu, le savoir-faire est là. Ces trois dernières années ont permis de redresser l’entreprise et de remotiver les équipes. Le groupe Ciméo a été la cheville ouvrière de cette rigueur. François Fraïoli et Ludovic Eveno m’ont notamment apporté leur méthode d’organisation et leur soutien financier. Au quotidien, j’avais carte blanche dans le développement des affaires et du réseau. La réussite de l’entreprise est un des facteurs de ma volonté d’indépendance de William Rivallan. Je vivais ma vie à côté du groupe en autonomie. J’ai souhaité aller plus loin en rachetant les parts de mes associés afin de porter mes propres projets. Je pense notamment à l’ouverture d’une agence secondaire dans le Trégor ou la structuration d’un véritable bureau de conception en interne. Le confinement a juste retardé les choses mais n’a pas permis d’altérer la dynamique construite depuis 2017.

William Rivallan, PDG d'Herry Construction à Paimpol.
William Rivallan, PDG d'Herry Construction à Paimpol. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail