Côtes-d'Armor

Textile

Une filière éphémère de fabrication de masques en tissu voit le jour en Côtes-d’Armor

Par Julien Uguet, le 10 juin 2020

Après les visières solidaires, la CCI Côtes-d’Armor soutient une filière éphémère de fabrication de masques en tissus. L’institution s’est associée à l’entreprise de confection Daven, une vingtaine de couturières et l’Automobile Club de l’Ouest.

Pierre-Yves Pondaven, gérant de l'entreprise textile Daven, et Thierry Troesch, président de la CCI Côtes-d'Armor.
Pierre-Yves Pondaven, gérant de l'entreprise textile Daven, et Thierry Troesch, président de la CCI Côtes-d'Armor. — Photo : @DR

Depuis trois semaines, l’entreprise Daven à Pordic coordonne, sous l’impulsion de la CCI Côtes-d’Armor, une filière éphémère de fabrication de masques en tissu. « L’objectif est de soutenir l’économie par le local et dans un esprit de solidarité territoriale, précise Thierry Troesch, président de la CCI 22. Après avoir lancé une démarche similaire sur les visières, via le soutien de l’entreprise AIMB à Lannion, nous avons sollicité la société Daven pour cette nouvelle mission. »

Spécialisée dans la broderie, Daven met à disposition d’une vingtaine de couturières indépendantes des kits de tissu et d’élastiques leur permettant de confectionner, collectivement, plus de 2 000 masques en tissu par semaine. « La mobilisation des couturières a pu se faire avec le soutien de la chambre de métiers et de l’artisanat, pour détecter les couturières, et avec l’aide de l’Automobile Club de l’Ouest qui assure la logistique. »

Une plateforme dédiée

Inspirée par l’usine invisible dans le Morbihan, la démarche, initiée dans le Trégor à son démarrage, prend aujourd’hui une dimension départementale. « Notre rôle est de faciliter les commandes via la plateforme que nous avons mise en place pour proposer aux professionnels et aux particuliers des équipements de protection, ajoute Thierry Troesch. Toutefois, pour impulser le concept, la CCI des Côtes-d’Armor en a commandé 5 000 pour réaliser le stock tampon nécessaire pour être réactif. »

Pour Daven (3 salariés), fondée en 1994 et reconnu artisan d’art en 2015, cette confiance et cette reconnaissance sont la bienvenue. « Comme tout le monde, le coronavirus et le confinement nous ont impactés, précisent Catherine et Pierre-Yves Pondaven. Nous avons saisi l’opportunité le temps que notre activité revienne à la normale. »

Un prix rémunérateur

Une fois par semaine, cinq bénévoles de l’Automobile Club de l’Ouest prennent en charge les kits chez Daven afin d’effectuer leur tournée chez les couturières « Ils récupèrent en même temps les masques en tissu confectionnés pour les livrer à la CCI des Côtes-d’Armor », conclut Catherine Pondaven. Le prix de vente des masques a été fixé à 4,20 euros dont 2,60 euros pour les couturières.

Pierre-Yves Pondaven, gérant de l'entreprise textile Daven, et Thierry Troesch, président de la CCI Côtes-d'Armor.
Pierre-Yves Pondaven, gérant de l'entreprise textile Daven, et Thierry Troesch, président de la CCI Côtes-d'Armor. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail