Saint-Brieuc

Innovation

Un Totem de l'innovation… et des questions

Par Julien Uguet, le 24 septembre 2019

Le projet Totem de l’innovation ambitionne de faire de Saint-Brieuc une place forte autour du green business à l’horizon 2022.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis le temps que le microcosme économique en parlait, ça y est, le Totem de l’innovation est enfin lancé sur Saint-Brieuc. Porté par un collectif de partenaires locaux, le projet entend « devenir une place forte, à l’échelle nationale et internationale, du green business en fédérant start-up, PME et grands groupes ». Cette « ambitieuse » ambition, certes nécessaire pour impulser une dynamique, s’entrechoque déjà avec un certain nombre de questionnements.

Julien Uguet, journaliste et responsable d'édition Côtes-d'Armor au "Journal des Entreprises".
Julien Uguet, journaliste et responsable d'édition Côtes-d'Armor au "Journal des Entreprises". - Photo : Séverine Gervois Taquet Photographe

La première interrogation réside dans le financement de ce Totem de l’innovation. A minima, 10,5 millions d’euros seront nécessaires pour rénover, d’ici 2022, les 4 500 m² de l’ex-CAF de Saint-Brieuc. Une fois les subventions publiques passées, Saint-Brieuc Armor Agglomération devra encore financer 7 millions d’euros par l’emprunt. Ambitieuse sur ce sujet-là aussi, la collectivité table sur un équilibre rapidement apporté par les loyers et les prestations payés par les entreprises hébergées…

De là découle une seconde interrogation : le positionnement même du Totem qui a choisi le green business comme fil conducteur. La thématique n’est pas nouvelle, d’autres territoires n’ont pas attendu Saint-Brieuc pour se lancer. Face à cette concurrence, certains appellent déjà à avancer avec volontarisme mais aussi prudence tant les enjeux financiers sont conséquents. Président de la CCI 22, Thierry Troesch a, à juste titre, rappelé que « le Totem se devait d’avoir un sens économique car on n’innove pas pour se faire plaisir ».

En effet, si l’ambition est nécessaire, le trop-plein d’enthousiasme et d’excitation, qui entoure actuellement le Totem de l’innovation briochin, conduira inévitablement à l’accident industriel. Ce n’est souhaitable pour personne.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail