Lannion

Technologies

Twinsys optimise l'occupation des bureaux

Par Matthieu Leman, le 12 janvier 2022

La start-up Twinsys propose une solution de gestion en temps réel des bureaux des entreprises. Disposant d’une solide expérience pour avoir développé dans ce domaine une solution pour Nokia, les quatre créateurs entendent passer à la vitesse supérieure avec une levée de fonds d’amorçage prévu à la fin de l’année.

David Guillerm, Olivier Le Fol et Yann Leprovost (de gauche à droite), développement avec le quatrième associé, Stéphane Michot, la solution de Twinsys.
David Guillerm, Olivier Le Fol et Yann Leprovost (de gauche à droite), développement avec le quatrième associé, Stéphane Michot, la solution de Twinsys. — Photo : Matthieu Leman

Quatre anciens salariés de Nokia ont lancé en juin 2021 Twinsys. Olivier Le Fol, le président, Stéphane Michot travaille sur le déploiement de la solution logicielle, David Guillerm, l’expert de l’interface utilisateur, et Yann Leprovost, directeur technique, sont les associés de la start-up lannionnaise qui propose une application de gestion de l’espace de travail (ou smart-office).

Les quatre Costarmoricains, sur une idée d’Olivier Le Fol, ont lancé leur société avec une expérience précieuse : ils avaient développé pour leur ancien employeur un produit similaire de gestion intelligente des bureaux. D’abord pour leur lieu de travail, Nokia Lannion, en 2017, puis pour Nokia Paris en 2018 et enfin pour le… siège de Nokia (50 000 m²), en Finlande, l’année suivante !

La nouvelle application développée par Twinsys s’appuie sur la technologie de Digital twins, ou jumeaux numériques. Les bureaux des entreprises sont digitalisés et virtualisés pour permettre aux gestionnaires de visualiser en temps réel et en statistiques l’occupation de leurs espaces de travail et d’en optimiser l’exploitation. Elle fait également appel à l’intelligence artificielle puisque la cartographie est dynamique. Nécessitant seulement l’installation de balises connectées relayant les informations, le produit, qui s’adresse aux sociétés disposant d’au moins 1 000 m² de bureaux, permet aux salariés de réserver postes de travail et salles de réunion, de repérer en cas d’accident le secouriste le plus proche, de recevoir une notification en cas d’oubli de réservation de salle… Leurs noms peuvent apparaître ou pas, selon leur volonté.

Valoriser les espaces libérés

Surtout, le dispositif permet aux gestionnaires d’optimiser les locaux. "Entre les congés, les RTT et le télétravail, le taux d’occupation d’un poste de travail peut descendre à 48 % du temps", souligne Olivier Le Fol. Le logiciel de Twinsys permet de connaître les taux d’occupation, les postes privilégiés, ceux délaissés. En temps réel, le gestionnaire peut baisser le chauffage et couper l’électricité d’une salle qui ne sera pas utilisée, adapter la maintenance des lieux. À plus long terme, l’entreprise peut réduire l’empreinte immobilière et valoriser les espaces ainsi libérés (vente, sous-location…) "Elle peut également attirer plus facilement des talents avec cet outil numérique facilitant la vie des salariés", milite le Costarmoricain.

Les clients peuvent être les entreprises elles-mêmes mais aussi les intégrateurs de solutions smart-office, smart-building, smart-campus (prise en charge des éléments extérieurs comme les parkings)… et les spécialistes de la gestion de bâtiments comme Sodexo ou Vinci. L’application proposée par Twinsys, mise à disposition sous la forme d’un abonnement, peut être visualisée sur smartphone et ordinateur, à différents niveaux de droits selon la configuration choisie par le gestionnaire. Une expérimentation d’utilisation à l’aide d’une borne est menée en collaboration avec Lannion-Trégor Communauté.

Levée de fonds en discussion

L’entreprise, qui vient de quitter l’espace de coworking d’Anticipa, à Lannion, pour un bureau de 20 m² dans le même bâtiment, a signé un premier client, un incubateur breton. L’objectif est d’en compter une vingtaine fin 2022. Elle possède déjà une centaine de prospects en France et, à partir du milieu de l’année, la prospection sera étendue à l’Europe. Pour se développer et notamment acquérir une force marketing et commerciale, alors que les quatre associés ont des profils techniques, une levée de fonds sera opérée à la fin de l’année ou au début de 2023. Un amorçage qui pourrait s’élever à 500 000 euros. "Nous sommes en discussion avec des fonds d’investissement", confie Olivier Le Fol. "Notre ambition est de compter 20 salariés et d’avoir un chiffre d’affaires de trois millions d’euros dans cinq ans."

David Guillerm, Olivier Le Fol et Yann Leprovost (de gauche à droite), développement avec le quatrième associé, Stéphane Michot, la solution de Twinsys.
David Guillerm, Olivier Le Fol et Yann Leprovost (de gauche à droite), développement avec le quatrième associé, Stéphane Michot, la solution de Twinsys. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail