Côtes-d'Armor

Tourisme

Tourisme : l’été 2022 s’annonce prometteur pour les professionnels des Côtes-d’Armor

Par Matthieu Leman, le 17 juin 2022

Représentant 9 % du PIB des Côtes-d’Armor, le tourisme s’est bien repris en 2021, les nuitées en locations meublées ont même dépassé le niveau d’avant pandémie. L’été 2022 s’annonce prometteur pour les professionnels du secteur qui bénéficieront d’éléments favorables comme de grands week-ends et de grandes marées.

Le Golf-hôtel de Saint-Samson, à Pleumeur-Bodou, s’apprête à vivre une saison prometteuse, comme les autres professionnels du secteur.
Le Golf-hôtel de Saint-Samson, à Pleumeur-Bodou, s’apprête à vivre une saison prometteuse, comme les autres professionnels du secteur. — Photo : Matthieu Leman

La saison touristique 2022 s’avère prometteuse dans les Côtes-d’Armor. Les réservations en locations pour l’été étaient, en février, en hausse de neuf points par rapport à l’année dernière. 340 000 nuitées devraient être observées pour le week-end du 15 août, 300 000 pour les autres week-ends d’août et 220 000 pour le week-end du 14 juillet. À titre de comparaison, les week-ends d’élections (que cela soit la présidentielle ou les législatives) ne comptent qu’entre 30 000 et 40 000 nuitées. On doit ces estimations à Côtes-d’Armor Destination, l’agence d’attractivité et de développement touristique du Département. De bon augure pour les 11 000 personnes (salariées et non salariées) qui travaillent dans le tourisme dans les Côtes-d’Armor. Pesant 9 % du PIB, ce secteur représente le deuxième poids économique du département derrière l’agroalimentaire.

Les grandes marées (22-23 août, 10-11 septembre, 9-10 octobre) devraient permettre de prolonger la saison. Tout comme la Route du rhum, dont le départ sera donné le 6 novembre à Saint-Malo. Seule ombre au tableau : l’inflation pourrait avoir une influence négative sur ces prévisions.

900 millions d’euros de consommation touristique en 2021

En 2021, le secteur a généré 900 millions d’euros de consommation touristique, soit 43 euros par jour et par personne. Les Côtes-d’Armor ont accueilli 3,5 millions de touristes, ce qui les place au 17e rang des départements français, pour 21,5 millions de nuitées. Ces touristes sont composés d’un tiers de personnes originaires d’Île-de-France et seulement à 17 % d’étrangers (notamment allemands, belges et britanniques). La fréquentation étrangère était en baisse de 45 %.

Côté billetterie, les Vedettes de Bréhat (376 500 tickets vendus en 2021) devancent le Fort Lalatte (136 700) et les Vedettes des 7 îles (106 700). Globalement, les sites couverts et à billetterie ont reçu 2,1 millions de visiteurs, en hausse de 30 % par rapport à 2020 mais toujours en baisse de 22 % par rapport à 2019.

Le département compte 415 000 lits touristiques, dont 116 000 hébergements payants. Parmi ces derniers, on trouve 42 % de locations et 39 % de campings. En 2021, les nuitées en location (Airbnb, Abritel…) ont augmenté de 37 %, avec un taux d’occupation meilleur que 2020 mais aussi que 2019. Les campings ont connu une reprise d’activité mais celle-ci est restée inférieure de 7 % à celle de 2019. Les 182 hôtels costarmoricains, qui pèsent pour 7 % de ces hébergements payants, ont connu une bonne reprise avec une hausse de 24 % par rapport à 2020 mais restent en deçà de 20 % par rapport à 2019.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition