Saint-Brieuc

Réseaux économiques

Thomas Lamouroux nommé directeur de la Sem Baie d’Armor Entreprises

Par Matthieu Leman, le 15 novembre 2022

Thomas Lamouroux est le nouveau directeur de la société d'économie mixte (Sem) Baie d’Armor Entreprises. Le Costarmoricain revient sur son territoire d’origine après une solide expérience dans l’accompagnement des entreprises, françaises à l’étranger et étrangères dans l’Hexagone.

Thomas Lamouroux a remplacé Jean-Charles Minier à la direction de Baie d’Armor Entreprises.
Thomas Lamouroux a remplacé Jean-Charles Minier à la direction de Baie d’Armor Entreprises. — Photo : Matthieu Leman

Thomas Lamouroux est, depuis le 19 septembre, le nouveau directeur de la société d’économie mixte (Sem) Baie d’Armor Entreprises. Le Costarmoricain âgé de 35 ans, qui a grandi du côté de Saint-Quay-Portrieux et Tréveneuc, possède une solide expérience dans le domaine de l’accompagnement d’entreprise. Son parcours l’a mené de La Havane à Stockholm, puis de Paris à Nantes. Il s’est notamment occupé, au sein de Business France, d’aider les entreprises françaises dans leur activité en Scandinavie, puis d’accompagner les sociétés étrangères qui souhaitaient investir dans l’Hexagone. Son dernier poste consistait à encourager les entreprises californiennes et de la façade atlantique de l’Europe à investir dans les Pays de la Loire.

Cultiver le réseau

"Toutes ces années, j’ai toujours suivi le territoire des Côtes-d’Armor. En arrivant à ce poste de directeur de Baie d’Armor Entreprises, je souhaite participer au développement économique de l’agglomération de Saint-Brieuc, en mettant à son service mon expérience, des compétences et beaucoup d’énergie", explique Thomas Lamouroux. "Pendant douze ans, j’ai accompagné des entreprises de toutes tailles dans leur développement en France et à l’étranger, à travers des programmes sur-mesure et en cultivant du réseau afin qu’elles ne soient jamais seules."

C’est ce que le Costarmoricain s’est attelé à faire dès son arrivée, en mettant en contact Trew Cosmetic, installée à Cap Entreprises 2, avec une société britannique, Notpla, qui produit des emballages à base d’algue. Ou encore le bureau d’études en mécanique Tecacem avec le Pôle Mer Bretagne Atlantique. "Nous aidons les entrepreneurs à lever la tête pour saisir les opportunités."

Gestion de Cap Entreprises

Des exemples qui en appellent d’autres, tant la conjoncture apparaît favorable au nouveau directeur. "Les planètes sont en train de s’aligner à Saint-Brieuc, avec sa position stratégique sur la ligne LGV entre Paris et Brest, la qualité de la vie et son coût qui est encore abordable, l’implication des structures d’accompagnement des entreprises et le développement du télétravail."

Pour surfer sur la vague, la Sem Baie d’Armor Entreprises possède trois leviers. Le premier est d’accueillir les jeunes entreprises dans les locaux de Cap Entreprises 1 et 2 (qui regroupent 45 sociétés et 200 personnes), à Trégueux, qui sont à la fois des pépinières (pour les sociétés de moins de trois ans) et des hôtels d’entreprises. "Notre rôle est celui d’un agrégateur d’expertise : il consiste à mettre toutes les bonnes fées au-dessus du berceau pour que leurs projets se développent et se pérennisent." Le second est de développer et renforcer l’écosystème entrepreneurial et de l’innovation dans l’agglomération, notamment à travers le salon Grand Ouest Innovation qui se déroulera le 9 mars 2023. Enfin, la Sem possède, en gestion avec Innôzh, le Totem, lieu visant à favoriser l’émergence et l’arrivée d’entreprises innovantes.

Les actionnaires de la Sem Baie d’Armor Entreprises sont Saint-Brieuc Armor Agglomération, la CCI Côtes-d’Armor et un pool de partenaires bancaires du Grand Ouest.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition